Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Serrés comme des sardines, ils réclament l'ouverture d'une quatrième classe !

-
Par , France Bleu Paris

Depuis la rentrée, les parents des élèves d'une école maternelle de Buc dans les Yvelines se mobilisent pour ouvrir une quatrième classe. Ils multiplient les actions humoristiques pour se faire entendre : petite annonce sur Internet, danse des sardines...

Parents et enfants ont fait la danse des sardines pour protester contre la surpopulation dans les classes de leurs enfants : jusqu'à 33 élèves en petite section.
Parents et enfants ont fait la danse des sardines pour protester contre la surpopulation dans les classes de leurs enfants : jusqu'à 33 élèves en petite section. © Radio France - Marine Chailloux

Buc, France

Masque de sardine sur la tête, les enfants entament la danse de la sardines. Mais c'est le matin, ils ont du mal à se réveiller et surtout, ils n'ont pas beaucoup de place dans leur classe. "On est trop serré ! dit Rose", "On est serré comme des sardines", ajoute son camarade, "c'était mieux avant!". 

A la rentrée, les parents ont découvert que la quatrième classe de l'école Le Pré Saint Jean de Buc dans les Yvelines avait fermé, faute d'effectif suffisant. Et pourtant, les enfants sont nombreux : jusqu'à 33 élèves en petite section dans la même classe. "Les enfants sont très fatigués, explique Marine, parent d'élève, ils ont du mal à se concentrer". "C'est bien beau de rendre l'école obligatoire à 3 ans, déplore Julie, parent d'élève, encore faut-il s'en donner les moyens!"

33 élèves en petite section de maternelle

Alors pour se faire entendre, les parents ont eu l'idée de mettre une petite annonce sur le site Internet Le Bon Coin. Romain a rédigé l'annonce : "on voulait faire le buzz, et ne pas montrer de violence ou occuper des locaux, l'humour, c'est mieux. Nous avons été relayés, après dire si nous avons été entendus, je ne sais pas car cette quatrième classe n'est toujours pas rouverte".

Les parents d'élèves ont mis la quatrième classe vide à louer sur Internet pour faire le buzz et alerter sur la surpopulation dans les autres classes. - Radio France
Les parents d'élèves ont mis la quatrième classe vide à louer sur Internet pour faire le buzz et alerter sur la surpopulation dans les autres classes. © Radio France - Marine Chailloux

Pour l'instant, "les enfants ont déjà pris du retard sur les programmes, s'inquiète Alexandra, parent d'élève. Ma fille me dit qu'elle fait de la peinture et que la maîtresse a rajouté des chaises à côté des bancs pour que les enfants soient moins serrés. Ils sont fatigués et je pense que les maîtresses ne tiendront pas à ce rythme là"

Dans les classes, les professeurs ont dû rajouter des chaises pour que les élèves soient moins serrés sur les bancs. - Aucun(e)
Dans les classes, les professeurs ont dû rajouter des chaises pour que les élèves soient moins serrés sur les bancs. - Romain, parent d'élève

L'académie a débloqué un demi poste pour soulager un peu les professeurs et les enfants. Mais elle n'a pas décidé de rouvrir cette quatrième classe car statistiquement, il manque un enfant et demi.

Choix de la station

France Bleu