Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Service national : Jean-Michel Blanquer consulte des lycéens de Noisy-le-Grand

mercredi 10 octobre 2018 à 23:06 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

Le ministre de l'Education nationale a lancé ce mercredi la consultation sur le futur Service national universel (SNU) à Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis. "Stage de survie en forêt" ou ateliers "d'art oratoire" : des lycéens lui ont fait part de leurs propositions pour son contenu.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale débat avec des lycéens du futur Service national universel
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale débat avec des lycéens du futur Service national universel © Radio France - Rémi Brancato

Noisy-le-Grand, France

Plus d'une centaine d'élèves du lycée Flora Tristan de Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, ont donné ce mercredi soir leurs avis et idées au ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, sur le futur Service national obligatoire (SNU). Mesure annoncée par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, ce SNU prévoit une phase obligatoire d'un mois, dont deux semaines en internat, pour tous les jeunes de 16 ans en 2026, avec un premier teste fin 2019.

ECOUTER - Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education

Les lycéens font des propositions

Pour le contenu, rien n'est fixé, explique Jean-Michel Blanquer, qui ouvre donc un "temps de consultation avec les jeunes". "Les idées sont très nombreuses : ils sont très favorables à cette idée" s'enthousiasme le ministre. Stage de survie en forêt ou atelier de théâtre, les élèves ont fait remonter des propositions de contenus pour ce SNU, qui vise à favoriser "l'engagement" de la jeunesse.

ECOUTER - Un service national "obligatoire" : les lycéens sont partagés

"C'est une bonne chose de vivre en commun avec des personnes qu'on ne connaît pas" reconnaît Joubert. "Cela me gêne ce caractère obligatoire, alors que c'est normalement un engagement qui vient de soi" tacle pour sa part Marie-Emilie. 

Jean-Michel Blanquer, lors du débat sur le futur Service national universel  - Radio France
Jean-Michel Blanquer, lors du débat sur le futur Service national universel © Radio France - Rémi Brancato

"Le SNU permet de visiter des lieux ou des personnes qu'on n'aurait pas connu autrement" défend Jean-Michel Blanquer devant une assemblée lycéenne qui a aussi exprimé des réticences, se questionnant notamment sur le risque de violences ou de harcèlement entre jeunes.

ECOUTER - Les lycéens ont fait part de leurs propositions et inquiétudes sur ce futur SNU

Vers un secrétariat d'Etat dédié?

A l'issue de cette consultation, pour laquelle un site Internet a été ouvert, le groupe de travail interministériel remettra ses propositions. Quant à savoir si le gouvernement sera doté, à l'issue du remaniement d'un ou d'une secrétaire d'Etat dédiée à ce projet, comme l'avance RTL ce mercredi, Jean-Michel Blanquer a botté en touche. "Quoi qu'il arrive l'organisation gouvernementale sera très pertinente pour ce futur SNU" répond le ministre, dans un sourire.