Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Ses deux fils en BTS passent les examens en présentiel : le coup de gueule d'une mère de famille en Mayenne

-
Par , , France Bleu Mayenne

Malgré la crise sanitaire et la circulation encore active du virus de la Covid-19 partout en France, les examens en BTS se déroulent normalement, en présentiel. Une mère de famille mayennaise s'en émeut et ne cache pas son inquiétude pour la santé de ses deux fils étudiants.

Le grand flou pour les étudiants en BTS
Le grand flou pour les étudiants en BTS © Maxppp - Rémy PERRIN

Les étudiants en BTS sont inquiets. Alors que les premières épreuves écrites ont commencé ce lundi, alors que les lycéens fortement mobilisés ont obtenu du ministre de l’Education Nationale un aménagement des épreuves du Bac en fonction de la crise sanitaire, notamment la prise en compte du contrôle continu, pour les BTS, en revanche, tout se passe en présentiel. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Bénédicte Moreau vit à Changé, ses deux fils sont en BTS et elle ne cache pas son inquiétude : "Ils ont respecté les mesures de restriction sanitaire, ils ont respecté les gestes barrières, les confinement et aujourd'hui, l'absurdité c'est qu'on leur demande d'aller s'entasser dans des salles. On fait des cours en distanciel pendant plus d'un an et à la fin on leur demande d'être dans des hangars où ils sont des centaines. C'est complètement contradictoire. On aurait dû prendre en compte le contrôle continu à 80 % et deux épreuves écrites de leurs spécialités, ça aurait été l'idéal pour ces jeunes qui interpellent le gouvernement depuis des mois. Ces jeunes ne sont hélas pas entendus" confie-t-elle à France Bleu Mayenne. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess