Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Paris : six interpellations après des violences autour de la fac de Tolbiac

samedi 7 avril 2018 à 16:59 Par Bénédicte Robin, France Bleu Paris et France Bleu

Un groupe d'une vingtaine de personnes s'en est pris ce vendredi soir aux étudiants qui occupent le site de Tolbiac de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Après un quart d'heure d'échauffourées, la police a interpellé six personnes qui ont été placées en garde à vue.

Le site de Tolbiac de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est bloqué depuis fin mars par des opposants à la réforme de l'entrée à l'université
Le site de Tolbiac de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne est bloqué depuis fin mars par des opposants à la réforme de l'entrée à l'université © Maxppp - Lucas Barioulet

Paris, France

Ce vendredi soir, peu après 23h, un groupe d'une vingtaine de personnes dont la plupart étaient "casquées et armées de bâtons et de battes de baseball" décrit un porte-parole de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ont jeté des projectiles - bouteilles en verre et fumigènes - à travers les grilles fermées du site de la faculté de Tolbiac.

Le site de l'Université est occupé depuis la fin du mois de mars par des étudiants hostiles à la réforme de l'entrée à l'Université. Le groupe d'une vingtaine de personnes voulait visiblement s'en prendre à ces occupants qui étaient environ "300 sur place" ce vendredi soir d'après cette même source.

Les échauffourées ont duré environ un quart d'heure. Le service de sécurité de la faculté a appelé la police qui est intervenu rapidement et a donc procédé à l'interpellation de six personnes du groupe.

La Présidence de l'Université "condamne les violences" et souhaite un "retour la normale le plus rapidement possible"

Le directeur du site ainsi que le Président de l'Université se sont rendus sur place dans la foulée. Le Président a tenu à rassurer les étudiants dont certains ont été choqués par ces événements. Il a, par ailleurs, condamné ces actes de violences, dans un communiqué et fait part de son "inquiétude" au regard de la situation ajoutant qu'il souhaitait "un retour à la normale le plus rapidement possible".

Les cours et les travaux dirigés sont annulés depuis lundi dernier. Ils ne reprendront pas jusqu'à nouvel ordre fait savoir l'Université.