Éducation

Strasbourg inaugure son école européenne, la seule en France

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu jeudi 10 septembre 2015 à 15:31

Vêtus de bleu et de jaune, les enfants ont entonné "L'Hymne à la joie"
Vêtus de bleu et de jaune, les enfants ont entonné "L'Hymne à la joie" © Radio France - Marie-Thérèse Koehler

Strasbourg a inauguré ce jeudi son école européenne. L'établissement doit conforter le statut de capitale européenne de la ville. Elle accueille en priorité les enfants de fonctionnaires de l'Union Européenne.

La seule école européenne de France a été inaugurée ce jeudi 10 septembre à Strasbourg. 974 élèves et 80 professeurs de la maternelle au baccalauréat européen ont fait leur rentrée il y a dix jours dans cet établissement de 12.000 mètres carrés. Située dans le quartier de la Robertsau, tout prêt des institutions européennes, l'école propose trois sections selon la langue des enfants : l'allemand, l'anglais et le français.

Monique Roiné, directrice de l'école européenne de Strasbourg

Cette école européenne est destinée en priorité aux enfants des fonctionnaires européens, mais pas seulement. Bien que siège officiel du parlement européen, Strasbourg compte peu de fonctionnaires de l'Union, contrairement à Luxembourg et Bruxelles. D'autres enfants peuvent donc y être inscrits : ceux dont les parents travaillent dans des institutions européennes non communautaires, comme le Conseil de l'Europe ou la Cour européenne des Droits de l'Homme, des enfants de diplomates, ou des enfants dont la langue maternelle est une langue européenne autre que le français.

Conforter le statut européen de Strasbourg

L'école européenne de Strasbourg est publique, la scolarité y est donc gratuite. Les autres écoles de ce type en Europe (en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie, au Royaume-Uni, en Espagne et au Luxembourg) sont financées par l'Union et par les parents d'élèves. 

L'institution scolaire doit conforter le statut de capitale européenne de Strasbourg. Un statut régulièrement remis en cause par de nombreux députés, qui souhaiteraient rester à Bruxelles.

Radio France
© Radio France - Marie-Thérèse Koehler

La construction de cette école européenne a coûté un peu plus de 34 millions d'euros, payés par la ville, le département, la région et l'Etat.