Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Suppresion des emplois aidés : "Des chefs d'établissements n'arrivent plus à faire fonctionner correctement des lycées"

vendredi 24 novembre 2017 à 9:04 Par Sébastien Germain, France Bleu Azur

La fin des emplois aidés provoque beaucoup des situations très compliqués à gérer pour les chef d'établissements des Alpes-Maritimes. On en parlait ce vendredi matin avec notre invitée.

Sylvie Pénicaut
Sylvie Pénicaut © Radio France - Sébastien Germain

Nice, France

Sylvie Pénicaut est la nouvelle secrétaire académique du Syndicat nationale des personnels de direction de l'éducation nationale pour les collèges et les lycées. Elle était notre invitée à 7h50 ce vendredi matin.

"C'est très compliqué pour les gens qui restent"

La fin des contrats aidés a des conséquence très importantes pour les établissements des Alpes-Maritimes. C'est ce que nous a expliqué Sylvie Pénicaut : "Il a fallu redéployer, c'est très compliqué pour les gens qui restent. Il y a aussi eu des postes où il n'y a plus personne. C'est le cas à Valdeblore au lycée de la Montagne, où une personne qui faisait le secrétariat n'est plus la. C'est le chef d'établissement qui s'en occupe et il n'y arrive plus. Il est en train de négocier avec le rectorat."

L'invité