Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Territoire de Belfort : 16 établissements accueillent les enfants des publics prioritaires

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Belfort-Montbéliard

Suite à l'annonce du confinement et de la fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées, le Territoire de Belfort met en place un dispositif de garde pour les enfants des professionnels dits prioritaires. L'accueil est assuré à partir du mardi 6 avril jusqu'à la rentrée le 23 avril.

L'école Victor Hugo à Belfort pourra accueillir des enfants de publics prioritaires qui en font la demande
L'école Victor Hugo à Belfort pourra accueillir des enfants de publics prioritaires qui en font la demande © Radio France - Mado Oblin

Le Territoire de Belfort, comme les autres départements, a mis en place un dispositif de garde d'enfants, pour les jeunes de 0 à 16 ans. Alors qu'un troisième confinement a débuté le 3 avril et que les établissements scolaires ferment pour quatre semaines ce mardi 6 avril, es parents qui ont des métiers dits "prioritaires" pourront faire garder leurs enfants et continuer de "remplir leurs missions de protection et de soin". "Cela concerne environ une soixantaine d'enfants, mais comme l'Etat a annoncé cela au dernier moment, il y en aura sans doute un peu plus", estime le maire de Belfort, Damien Meslot.

Sont concernés :  

  • les personnels des établissements de santé,
  • biologistes, chirurgiens dentistes, sages-femmes, infirmiers, médecins, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens
  • les agents des services de l'État chargés de la gestion de la crise (à la préfecture, dans l'Agence régionale de santé, des administrations centrales et au sein de l'Assurance maladie)
  • les personnels des EHPAD ou service d'aide à domicile, enseignants, agents des collectivités locales, forces de sécurité intérieure, les personnels des services de l'aide à l'enfance 

La liste complète est à retrouver sur le site de la préfecture du Territoire de Belfort

Seize établissements accueillent les élèves dans le département

Dans le département, ce sont ainsi 16 établissements scolaires qui peuvent accueillir les élèves. Pour les plus petits, âgés de 0 à 3 ans, il y a la crèche de l'Hôpital Nord Franche-Comté à Trévenans, la crèche Fréry à Belfort, le multi-accueil Les papy'llons à Giromagny et le multi-accueil de Delle. 

À Belfort les écoles, Louis Aragon, Jean-Jaurès, Victor Hugo et Pierre Dreyfus-Schmidt pourront garder les élèves concernés. Il y a également, l'école Frédéric Bolle à Beaucourt, l'école des Marronniers à Delle, l'école maternelle et l'accueil péri-scolaire d'Ettueffont, l'école et l'accueil péri-scolaire Joseph Lhomme à Giromagny, l'accueil péri-scolaire de Rougemont-le-Château et le collège Mozart de Danjoutin. 

Accueil sur inscription et sur présentation d'un justificatif

Pour faire garder les enfants de 0 à 16 ans, il faut contacter l'établissement scolaire pour préparer l'accueil, avec une attestation sur l'honneur d'une absence de toute solution de garde et d'un justificatif attestant de l'appartenance à une catégorie prioritaire. Les parents devront également attester que leur enfant n'est pas symptomatique. "En principe, les deux parents doivent faire partie de professions prioritaires, mais nous essayons d'assouplir cette mesure, au cas par cas", explique Damien Meslot. "Nous avons été contacté par plusieurs parents dans cette situation. Et s'il le faut, nous ouvrirons une deuxième crèche pour accueillir plus d'enfants".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess