Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Territoire de Belfort : les chauffeurs des cars scolaires se préparent eux aussi à la rentrée

mardi 30 août 2016 à 6:10 Par Hajera Mohammad, France Bleu Belfort-Montbéliard

Il n'y a pas que les enfants qui s'activent avant la rentrée des écoles prévue le 1er septembre. Les chauffeurs des cars scolaires du département sont en pleine préparation. Il faut réviser et nettoyer tous les véhicules avant le jour J.

Le dépôt des cars de la compagnie LK EUROCAR HORN
Le dépôt des cars de la compagnie LK EUROCAR HORN © Radio France - Hajera Mohammad

Anjoutey, France

Jean-Claude écoute la musique à fond sur l'autoradio,  une raclette à la main et un produit nettoyant dans l'autre. Il est en train de nettoyer les vitres de son car, celui dans lequel il a l'habitude de transporter les élèves."On nettoie pour que tout soit prêt. Après les vitres, je ferai l'extérieur au karcher, puis un coup de balai" explique le chauffeur de la compagnie LK Eurocar Horn. Elle assure 36 liaisons dans tout le Territoire de Belfort. Les sociétés de transport scolaires, elles aussi, préparent la rentrée.

Jean-Claude, chauffeur, nettoie son car de transport scolaire  - Radio France
Jean-Claude, chauffeur, nettoie son car de transport scolaire © Radio France - Hajera Mohammad

Dans l'atelier du dépôt de cars, Nicolas, le mécanicien, s'occupe de la vidange d'un car. "Il manque une pièce importante donc le car reste à l'arrêt" dit-il. Pas question de le faire partir, s'il y a un risque d'accident pour les enfants. "On transporte chaque jour, entre 1.500 et 1.800 enfants dans nos cars" explique Pascal Helbling, responsable du site. Pour qu'ils puissent arriver à l'école, une quarantaine de conducteurs se relaient. "C'est un casse-tête pour la rentrée, entre ceux qui sont encore en congés, ceux qui sont déjà revenus et il nous manque toujours deux chauffeurs" regrette le dirigeant.

Un car de LK EUROCAR HORN en pleine vidange au dépôt d'Anjoutey  - Radio France
Un car de LK EUROCAR HORN en pleine vidange au dépôt d'Anjoutey © Radio France - Hajera Mohammad