Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Tests salivaires à l'école : en Côte-d'Or, trois établissements feront office de panel indicateur

-
Par , , France Bleu Bourgogne

Les tests salivaires à l'école pour dépister le coronavirus commencent ce vendredi en Côte-d'Or. Trois établissements scolaires du département vont constituer un panel indicateur pour surveiller la circulation du virus.

Les premiers tests salivaires en Côte d'Or ont lieu ce vendredi
Les premiers tests salivaires en Côte d'Or ont lieu ce vendredi © Maxppp - Karen Kubena

En cette semaine de rentrée scolaire dans la zone A, les premiers tests salivaires sont mis en place dans les écoles côte-d'orienne. Ce vendredi, les élèves et le personnel de l'école Les berges de la Saône à Pontailler-sur-Saône et du lycée professionnel Eugène-Guillaume à Montbard seront testés. Ces deux établissements vont faire partie d'un panel, avec le collège Le chapitre à Chenôve et dans ces trois établissements, les tests seront effectués tous les quinze jours explique la rectrice de l'académie de Dijon, Nathalie Albert-Moretti. 

"Nous travaillons main dans la main avec l'ARS puisque le virus se joue de nous depuis le début et évolue en permanence. Trois établissements de Côte-d'Or seront testés tous les quinze jours, détaille Nathalie Albert-Moretti. Ces établissements serviront de marqueurs et vont nous permettre de voir comment le virus se comporte." 

Tests salivaires, qu'en pensent les parents d'élèves ?

Volontariat et confidentialité

Ces tests salivaires sont plutôt bien acceptés par les parents affirme la rectrice. "Même si pour les plus petits en maternelle, cracher dans un tube ce n'est pas forcément évidemment, en tout cas contrairement à l'écouvillon ce n'est pas douloureux, et ça rassure les parents." 

Ces tests se font sur la base du volontariat, avec autorisation parentale nécessaire pour les enfants. Ils sont proposés aux élèves et à tout le personnel de l'établissement. Les résultats sont ensuite envoyés directement aux familles, et c'est à elles de prévenir l'établissement en cas de dépistage positif. "Les chefs d'établissements ne reçoivent pas les résultats, ça reste confidentiel" assure Nathalie Albert-Moretti. 

Cette semaine aucune classe n'est fermée en Côte-d'Or, même si ça ne veut pas dire grand chose puisque les parents qui ont gardé les enfants malades à la maison après deux semaines de vacances n'ont pas forcément donné de détails sur la maladie en question. Les classes ferment en maternelle à partir d'un seul cas positif et à partir de trois cas dans les autres niveaux (sauf en cas de variant, dans ces cas-là, un seul cas suffit à faire fermer une classe). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess