Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Thionville : un enfant albanais souffrant de surdité menacé d'expulsion

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Une manifestation a lieu ce samedi à Metz en soutien aux étrangers en attente de validation de leur titre de séjour. Parmi les cas sensibles, celui de Sojet, un petit Albanais de 8 ans sourd, scolarisé depuis deux ans à Thionville, dont la famille est menacée d'expulsion.

L’école spécialisée des Coquelicots, à Thionville (Moselle)
L’école spécialisée des Coquelicots, à Thionville (Moselle) © Radio France - Julie Seniura

Il s'appelle Sojet, il a huit ans, il est sourd. Mais d'origine albanaise, et menacé d'expulsion vers son pays. Scolarisé en classe adaptée (Ulis) à l'école des Coquelicots à Thionville depuis deux ans, ses progrès sont remarquables, selon les enseignants et les parents d'élèves qui se sont attachés à lui. Beaucoup manifesteront, ce samedi après-midi à Metz à 14 heures, entre la place de la République et la préfecture de la Moselle, pour réclamer le retrait de l'OQTF (Ordre de Quitter le Territoire Français) qui vise sa famille.

Des progrès spectaculaires

Tous les adultes qui côtoient l'enfant ne tarissent pas de compliments sur lui, à l'image de Virginie, une maman révoltée qu'on renvoie un enfant chez lui sur le seul critère de sa nationalité : "La France, c'est un pays de mixité, on est de plein d'origines différentes. On devrait regarder les qualités des gens, plutôt que leur nom sur un papier".

Sojet et sa famille sont venus en France à cause des problèmes de santé de son père, qui a déjà été opéré plusieurs fois. Le petit garçon a, depuis, un appareil auditif efficace, et un encadrement adapté à son handicap. Il perdrait tout cela dans son pays, selon Domingos, un autre parent d'élève : "Il serait condamné à une vie médiocre, sans structures adaptées, sans éducation. Il est admirable, super bon en maths. Il a un avenir ici. Là-bas, non".

Ce serait une condamnation pour lui

Domingos redoute aussi l'impact que cette expulsion pourrait avoir sur les autres enfants de la classe : "Je ne sais même pas ce que je dirais à mon fils. Ils s'entraident, se tirent l'un et l'autre vers le haut".

Même sentiment chez Myriam, dont le fils est également sourd, comme Sojet : "Ce sont des enfants très observateurs, qui ont ce besoin de découvrir le monde. Ils ont quelque chose en moins, mais d'autres choses en plus. Sojet et mon fils ont ce lien, ils sont très complices". 

Très en retard pour son âge à son arrivée à Thionville, Sojet sait aujourd'hui parler, lire et écrire en français et en langue des signes.

Une pétition pour réclamer le droit de rester en France pour Sojet et sa famille est en ligne depuis quelques jours. Elle a déjà recueilli environ 300 signatures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess