Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Thomas, un Périgourdin plutôt zen avant l'épreuve de philosophie du baccalauréat

dimanche 17 juin 2018 à 17:04 Par Corinne Duval, France Bleu Périgord

L'épreuve de philosophie du baccalauréat aura lieu ce lundi 18 juin pour 3.600 élèves de terminale périgourdins. Thomas, 17 ans, est en terminale STMG au lycée Laure Gatet. Thomas connait mieux les joueurs de foot que les grands penseurs mais la philo compte pour du beurre dans sa filière.

Thomas, élève de terminale aux cotés de son père. Le fils passe le bac, le père stresse.
Thomas, élève de terminale aux cotés de son père. Le fils passe le bac, le père stresse. © Radio France - Corinne Duval

Périgueux

Thomas reste zen. Il a tout révisé sauf la philosophie alors qu'il doit plancher pendant quatre heures ce lundi matin. Mais ce qu'il craint, c'est de s'endormir. "La philosophie est une matière qui endort un peu. Il va falloir d'abord se réveiller" dit le lycéen sans plaisanter. Quand on parle de philosophes : "Il faut avoir les références, c'est très utile pour la philosophie, mais je ne les connais pas".

"Si on parlait foot, ça m'aiderait beaucoup"- Thomas, candidat au baccalauréat

Le père de Thomas, Christophe est un peu plus nerveux. Il faut dire que ses deux enfants passent l'examen cette année. Thomas pour la filière "sciences technologie du management et de la gestion" et le second passe l'épreuve du bac professionnel. Pour Christophe "il est désormais trop tard pour coacher mes enfants". Il est contraint de lâcher du lest avec Thomas, footballeur et frustré de ne pouvoir suivre cette coupe du monde. Thomas est autorisé à regarder les matches programmés le soir.

Thomas le dit clairement. La philosophie ne l'intéresse pas. En ajoutant, avec un grand sourire, "si on parlait foot au bac, ça m'aiderait beaucoup." Ce lundi, 3.600 élèves périgourdins des filières générales et technologiques vont débuter les épreuves écrites du bac. Les résultats sont attendus le 6 juillet.