Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Toujours pas de cours aux collèges d'Olargues et de Saint-Pons-de-Thomières

mardi 5 septembre 2017 à 18:37 Par Romain Berchet, France Bleu Hérault

Depuis lundi, les élèves des collèges d'Olargues et Saint-Pons-de-Thomières (Hérault) n'ont toujours pas cours. Une réunion est prévue ce mercredi avec l'inspection académique.

140 élèves sont scolarisés au collège d'Olargues dans l'Hérault
140 élèves sont scolarisés au collège d'Olargues dans l'Hérault © Maxppp -

Olargues, France

Depuis lundi, il n'y a toujours pas de rentrée pour les collégiens d'Olargues et Saint-Pons-de-Thomières. Les enseignants ont reçu leur emploi du temps ce mardi mais ils sont truffés d'erreurs. Par exemple, certains élèves ont cinq heures de sport par jour.

Face à ce constat, la situation reste inchangée dans les deux établissements. Les profs de Saint-Pons-de-Thomières font grève et les parents d'élèves bloquent l'accès au collège d'Olargues. 140 élèves sont scolarisés à Olargues, 180 à Saint-Pons. "On se sent abandonné" lance Patricia.

Cette mère de famille réclame des réponses de la part de l’inspection académique. "Nous sommes dans les Hauts-cantons, mais ce n'est pas pour autant que nos enfants seront tous bergers à traire les moutons. Au contraire, aidons-les" ajoute-t-elle.

"Nos enfants ne finiront pas tous bergers".

"On se moque de nous royalement"

Des représentants des parents d'élèves et des enseignants seront reçus ce mercredi après-midi au rectorat à Montpellier pour une réunion.