Éducation

Toulouse : 376 postes supplémentaires à la rentrée 2017

Par Stéphane Garcia, France Bleu Toulouse mercredi 18 janvier 2017 à 20:06

En Haute-Garonne, 1.614 élèves supplémentaires sont prévus la rentrée prochaine dans le premier degré.
En Haute-Garonne, 1.614 élèves supplémentaires sont prévus la rentrée prochaine dans le premier degré. © Maxppp - LP/Yann Foreix

Il y aura 376 nouveaux postes dans l'Education Nationale à la rentrée prochaine dans l'Académie de Toulouse. Le rectorat a dévoilé les chiffres proposés par le Ministère de l'Education Nationale pour le rentrée de septembre 2017. Dont une grande partie sera affectée en Haute-Garonne.

L'académie de Toulouse va créer 376 postes supplémentaires à la rentrée 2017. Dans le détail cela donne : 141 emplois d’enseignants pour le premier degré (dont 5 au titre des protocoles ruraux), 200 emplois d’enseignants pour le second degré, 4 emplois de direction d’établissement du second degré, 8 emplois de CPE, 7 emplois d’assistants de service social, 3 emplois de personnels infirmiers, 8 emplois de personnels administratifs et 5 postes d’inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR).

C'est sans surprise en Haute-Garonne que le plus d'emplois seront créés. 122 enseignants dans le premier degré (en maternelle et élémentaire), pour 1.614 élèves supplémentaires prévus par les services de l'académie. Dans le second degré, 79 emplois de professeurs seront créés (collège et lycée). Les autres départements de l'académie connaissent des dotations moins importantes : + 33 dans le Tarn-et-Garonne, + 24 dans l'Aveyron, + 16 en Ariège, + 21 dans le Tarn, + 12 dans les Hautes-Pyrénées, + 12 dans le Gers, + 3 dans le Lot.

Une dotation "insuffisante"

Du côté du SNUipp-FSU, syndicat majoritaire dans le premier degré on salue ces chiffres qui vont dans le bon sens, mais "ce n'est pas ce qui va régler les problèmes actuels de l'école, explique Jean Phillipe Gadier, co-secrétaire départemental. Les dotations ont permis d'améliorer le taux d'encadrement, on passe de 5,01 professeurs pour 100 élèves à 5,13 mais concrètement dans les classes on ne voit pas la différence. On avait perdu 80.000 postes sous l'ancien quinquennat, on en gagne 60.000. Sauf qu'on est dans un contexte d'augmentation de la population scolarisée." Même son de cloche du côté du SNES-FSU, syndicat des enseignants du second degré, qui dénonce un plan pas encore à la hauteur des besoins actuels d'enseignement et qui pointe les difficultés de mettre en place la réforme du collège depuis la rentrée.

Jean Phillipe Gadier : "Avec cette dotation, on commence à revenir au niveau de 2012. Mais la population scolarisée continue à augmenter en Haute-Garonne..."

L'académie qui va créer à l'occasion de la prochaine rentrée 8 nouvelles formations professionnelles pré-bac dans la région, dont un CAP conducteur routier au Lycée Professionnel Galliéni de Toulouse. Cinq formations professionnelles post-bac vont voir le jour : un BTS bâtiment au Lycée Urbain Vitry et un autre BTS, sciences informatiques des organisations à Cugnaux.