Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Toulouse : les étudiants de médecine s'inquiètent des nouvelles modalités du concours de première année

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Des étudiants de médecine de Toulouse ont lancé une pétition contre le changement des modalités du concours de fin première année à cause de l'épidémie.

Les épreuves de fin de première année de médecine comportent une épreuve QCM.
Les épreuves de fin de première année de médecine comportent une épreuve QCM. © Maxppp - Cedric JACQUOT

Exercer une profession médicale est une vocation, la situation actuelle le prouve plus que jamais. Chaque année, de nombreux étudiants en médecine passent le fameux concours de la PACES, la première année commune aux études de santé. A Toulouse, ils sont près de 3000 à passer ce concours très sélectif avec seulement 9% de passage en classe supérieure. Aujourd'hui, ils s'inquiètent de voir leurs modalité de concours évoluer, après de nombreuses semaines sans aucun cours à la fac. Une pétition initiée par des étudiants de médecine de Toulouse a déjà recueilli plus de 2000 signatures

Antoine est étudiant en première année de médecin à Rangueil. Il devait passer le concours la semaine dernière, mais tout a été chamboulé. Il devra attendre le 15 juin : " J'ai commencé à travailler au mois d'août de l'année dernière. Je travaille tous les jours depuis, entre 8 et 13 heures. On se dit depuis le début qu'il faut tenir 9 mois et pas plus. Changer d'un coup et devoir tenir encore, c'est très dur". 

Un concours recentré sur une journée

Nouvelles date de concours... et nouvelles modalités aussi : les épreuves de tronc commun ne se dérouleront plus sur 4 jours, mais sur une seule épreuve d’1H15. Une pression supplémentaire pour Rémi, étudiant Paces à la faculté des sciences pharmaceutiques : " Je compare ça à un coureur de 100 mètres aux JO qui s'entraîne toute l'année pour une course de 10 secondes. C'est très aléatoire". 

Mais ce qui l’inquiète encore plus, ce sont les conditions sanitaires dans lesquelles il va passer ce concours : "Je vais aller m'exposer à 900 autres étudiants dans la même salle. Cela pourrait devenir un nouveau foyer d'épidémie". 

Rémi fait partie des plus de 2000 signataire de la pétition adressée aux doyens des universités de médecine de Toulouse. Elie Serrano, Doyen de la Faculté de médecine de Rangueil, se défend dans un communiqué : "Les conditions sanitaires ont imposé des mesures exceptionnelles pour garantir la sécurité des étudiants"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu