Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un protocole sanitaire assoupli dans les écoles primaires à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

Les 34.000 élèves des écoles primaires publiques de Toulouse font leur rentrée scolaire mardi 1er septembre. Le tout dans des conditions sanitaires qui restent contraignantes mais tout de même assouplies par rapport à juin dernier.

La nouvelle école primaire Jean Zay à Toulouse.
La nouvelle école primaire Jean Zay à Toulouse. © Radio France - Marius Delaunay

Ce sera une rentrée différente de celle opérée en juin dernier suite au déconfinement. Le port du masque sera bien obligatoire pour les enseignants et pour les personnels des établissements (agents de désinfection, ATSEM). En revanche, contrairement au début de l'été, il n'y aura pas nécessairement besoin de garder un mètre de distanciation physique entre les élèves et les enseignants si l'espace d'une classe par exemple est trop restreint. 

Assouplissement aussi des règles en ce qui concerne la désinfection des locaux... Il sera assuré au minimum une fois par jour, mais sans être forcément systématique après chaque passage, comme c'était le cas en juin dernier. Un allègement du protocole bienvenu pour la mairie de Toulouse. Depuis le déconfinement, la désinfection des écoles a engendré un surcoût d'un million d'euros pour la municipalité toulousaine... Sans oublier le recrutement de 170 agents supplémentaires

"Au cas par cas".

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc l'assure, cette fois tout le monde est prêt. "Nous avons maintenant une expérience en la matière après presque six mois de pandémie. Les stocks sont prêts, les protocoles aussi même s'ils peuvent encore évoluer d'ici la rentrée" admet le maire. L'autre avantage de ce nouveau protocole, c'est qu'il permet désormais à chaque école de faire au cas par cas. "Nous avons plus de 200 écoles publiques à Toulouse, avec des problématiques très différentes. Certaines sont centenaires, d'autres toutes récentes et forcément elles n'ont pas les mêmes configurations". 

Chaque école peut donc s'adapter. Les parents masqués peuvent amener et ramener leurs enfants à l'intérieur de l'établissement si ce dernier l'autorise. La mairie de Toulouse garde également le même protocole en cas de suspicion de Covid dans une école: l'enfant ou l'enseignant suspecté est isolé en attendant le test et ses résultats. En tout cas, tout sera fait en sorte qu'il n'y ait pas de fermeture d'établissement selon la mairie.  

Toutes les mesures sont donc prises, en attendant d'éventuels changements. Une réunion de travail entre les collectivités, l'ARS d'Occitanie et l'Education Nationale doit également se tenir à Toulouse ce vendredi pour fixer les derniers ajustements du protocole sanitaire de rentrée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess