Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Tours : Des étudiants mobilisés en hommage à leur camarade lyonnais et contre la précarité

-
Par , France Bleu Touraine

Ils étaient une cinquantaine mardi 12 novembre dans les rues de Tours. Ils ont défilé symboliquement depuis le Crous (le centre régional des œuvres universitaires) jusqu'à la Place Jean Jaurès où ils ont brièvement occupé les rails du tram, en hommage à leur camarade qui s'est immolé vendredi.

photo illustration
photo illustration © Maxppp - ©Alexis Sciard

Cette manifestation se voulait un hommage à l'étudiant lyonnais de 22 ans qui s'est immolé vendredi 8 novembre devant un restaurant universitaire. Il est toujours entre la vie et la mort à l'hôpital.  En difficulté financière, il avait perdu sa bourse en "triplant" sa deuxième année de licence à l'université Lyon 2.

Le jeune homme a expliqué son geste dans un message lu lors des manifestations mardi 12 novembre : "Aujourd'hui je vais commettre l'irréparable, si je vise le bâtiment du Crous ce n'est pas par hasard, je vise un lieu politique", indiquait l'étudiant avant de passer à l'acte. 

Cette manifestation à Tours comme dans d'autres grandes villes de France était organisée par le syndicat Solidaires Etudiant. Et comme dans tous les défilés, les manifestants voulaient dénoncer la précarité dont souffrent bon nombre de jeunes engagés dans des études supérieures.

"Énormément d'étudiants vivent sous le seuil de pauvreté" explique Julia la porte-parole à la faculté de Tours de Solidaire Etudiants, "les étudiants sont très souvent obligés de coupler leur travail à la fac avec un travail salarié, ce qui est une des premières causes d'abandon des études." Elle estime également que l'Université en tant qu'institution les laisse seuls face à cette détresse et qu'il leur faut donc compter sur la solidarité étudiante avant tout.

Tous les étudiants présents à la manifestation tourangelle dénonçaient la difficile conjugaison des études supérieures et d'un travail salarié pour survivre. A tel point que certains pour faire face à la précarité "en arrive à tenter de poursuivre des études sans plus vraiment venir en cours" comme l'explique une étudiante en Philosophie.  

Les aides existent reconnait un étudiant en Sociologie "mais il n'est pas toujours facile d'aller exposer sa galère"  en reconnaissant qu'à la fac de Tours, certains étudiants sont dans la même galère que leur camarade de Lyon qui en est arrivé à une telle extrémité dramatique.

20% des étudiants en France vivent sous le seuil de pauvreté sur les plus de deux millions et demi de jeunes engagés dans des études supérieures

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu