Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Journée mondiale du handicap : visite de l'école George Sand à Tours qui accueille une dizaine d'élèves autistes

lundi 4 décembre 2017 à 16:49 Par Marie-Ange Lescure, France Bleu Touraine

Montrer les expériences réussies de vie commune entre valides et handicapés : c'est aussi l'objectif de la journée mondiale du Handicap créée par les Nations Unies. Elle a traditionnellement lieu le 3 décembre.

Les élèves viennent par groupe de 5 dans cette unité d'enseignement pour les enfants autistes, le professeure est assistée d'une assistante de vie scolaire et d'un personnel détaché pour l’Hôpital Bretonneau
Les élèves viennent par groupe de 5 dans cette unité d'enseignement pour les enfants autistes, le professeure est assistée d'une assistante de vie scolaire et d'un personnel détaché pour l’Hôpital Bretonneau © Radio France - Marie-Ange Lescure

Tours, France

C'est à la reprise de la semaine de classe, lundi 4 décembre, que le Directeur académique d'Indre-et-Loire s'est rendu à l'Ecole George Sand à Tours. Cette école primaire accueille depuis une dizaine d'années une unité ULIS (pour des élèves en situation de handicap ou de maladies invalidantes) et une unité UEA (unité d'enseignement aux enfants autistes)

Une dizaine d'enfants autistes de l’hôpital de jour Bretonneau sont accueillis tout au long de la semaine dans cette école, pas question pour autant dit Dominique Souvent inspecteur de l'Education Nationale, en charge de la scolarité des enfants handicapés, de les enfermer dans des filières toutes tracées : "La tentation est grande, notamment pour l'autisme, de faire des filières, parce qu'il s'agit de formation des personnels, parfois d'espaces pédagogiques adaptés. Or, l'esprit de la loi de 2005 qui régit l'accueil des enfants handicapés est de réviser très régulièrement le parcours scolaire de l'enfant. Le parti-pris philosophique de l'école en France est de dire que tous les enfants, quelque soient leurs troubles, peuvent apprendre."

L'enfant est au centre de tout

L'école George Sand a une longue tradition d'accueil et d'intégration des enfants en situation de handicap, il y a une dizaine d'années maintenant qu'a été créée notamment l'UEA : l'unité d'enseignement pour les enfants autistes

Ils sont 10 et se répartissent en 2 groupes de 5. Ils assistent chaque jour à une demi-journée de classe avec leur maîtresse spécialement formée. Ils sont venus grâce à l'avis médical favorable de l’hôpital de jour de Bretonneau et à partir de là, ils vivent une scolarité comme tout autre enfant avec Annie Obligis leur institutrice, une assistante de vie scolaire et un personnel détaché par l’hôpital Bretonneau.

Ces enfants vont aussi partager des moments avec d'autres écoliers dans d'autres classes, on appelle cela des moments d'inclusion mais il faut anticiper pour éviter de provoquer des troubles ou des stress supplémentaires à ces enfants. Ce l'on appelle l'inclusion, ce sont des temps partagés avec les autres écoliers. La directrice de George Sand, Alice Laurent, a poussé plus loin cette "inclusion" et a souhaité qu'ils aient eux aussi leurs délégués de classe

Il y a actuellement 33 classes ULIS dans le département pour des élèves en situation de handicap ou de maladies invalidantes et une seule unité à Tours pour la scolarisation des enfants autistes