Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Tours : 200 à 250 étudiants et lycéens manifestent contre la sélection à l'Université

vendredi 6 avril 2018 à 11:13 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Alors que le blocage de la Faculté des Tanneurs se poursuit, environ 250 élèves du lycée Paul-Louis Courrier se sont rassemblés devant l'établissement contre la "sélection" à l'université. Ils défilent actuellement rue Nationale.

Les lycéens de Tours manifestent contre la loi Vidal
Les lycéens de Tours manifestent contre la loi Vidal © Radio France - Annabelle Wanecque

Le mouvement de blocage de la Faculté des Tanneurs à Tours se poursuit. C'est la 3ème journée de mobilisation. Jeudi, une soixantaine d'étudiants ont occupé le site. Du coup, les cours ont été délocalisés ailleurs. Les étudiants qui par ailleurs sont allés mener des actions devant les lycées tourangeaux. Ce vendredi matin, entre 200 et 250 jeunes, des étudiants mais aussi des lycéens de Paul-Louis Courrier manifestent en centre-ville. La circulation du Tram est perturbée rue Nationale. Le cortège se dirige au lycée Descartes pour essayer de rameuter d'autres élèves contre la Loi Vidal.  Ils devraient ensuite participer à l'AG, prévue à la Faculté des Tanneurs à 14h.

Le cortège lycéen de Tours - Radio France
Le cortège lycéen de Tours © Radio France - Annabelle Wanecque

Au niveau national, on compte une douzaine d'universités perturbées ou bloquées. Pour autant, le premier ministre Edouard Philippe assure que  les examens auront lieu.