Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation DOSSIER : Tous Apprentis

Tous apprentis dans la Creuse - "Certaines personnes ne sont pas faites pour apprendre des choses sur une chaise"

lundi 28 mai 2018 à 5:14 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Creuse

En ce lundi 28 mai, toutes les locales du réseau France Bleu organisent une journée spéciale "Tous apprentis", dont l'objectif est de faire découvrir les filières et d'aborder la réforme à venir du gouvernement. Coup de projecteur sur la filière taille de pierre de Felletin, dans la Creuse.

Les élèves et les professeurs de la formation taille de pierre de Felletin espèrent attirer de futurs apprentis grâce aux démonstrations.
Les élèves et les professeurs de la formation taille de pierre de Felletin espèrent attirer de futurs apprentis grâce aux démonstrations. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Le gouvernement prépare une réforme de l'apprentissage. Aujourd'hui, plus de 412 000 jeunes sont apprentis, mais Muriel Pénicaud, la ministre du travail, espère bien voir ce nombre grimper avec son nouveau projet de loi. Rien n'est encore définitif, mais il devrait contenir toute une série de mesures pour promouvoir les filières, les rendre plus accessibles ou encore aider les jeunes apprentis à passer leur permis de conduire.

Dans la Creuse, les responsables des filières d'apprentissage font leur maximum pour attirer toujours plus de jeunes. Et dans le cas de la filière taille de pierre du lycée des métiers du bâtiment de Felletin, ils emploient les grands moyens. "Ça c'est du labrador", explique Tristan en tapotant sur le bloc de pierre installé devant lui. Lui et deux de ses camarades ont posé leurs chevalets juste devant la mairie de Guéret pour faire des démonstrations, à l'occasion d'un forum de l'alternance. "Les jeunes sont attirés par le son de la massette sur l'outil", confie Alexandre Verdier, professeur au CFA de Felletin.

Tristan a quitté le lycée à 18 ans pour suivre une formation de taille de pierre dans un CFA - Radio France
Tristan a quitté le lycée à 18 ans pour suivre une formation de taille de pierre dans un CFA © Radio France - Tommy Cattaneo.

"Un beau jour, en plein cours de maths, je me suis rendu compte que ce n'était pas ce que je voulais faire" - Tristan, tailleur de pierre.

Élèves et professeurs le savent, ils sont les meilleurs VRP de leurs formations. Tristan n'hésite donc pas à s'arrêter de graver à chaque question. "Je me suis déplacé pour informer les jeunes et les motiver parce que c'est un beau métier. Si on veut qu'il perdure, il faut donner envie de sa passion." Et il en profite au passage pour démonter quelques idées reçues. "Ce n'est pas parce qu'on a 14 ou 15 de moyenne qu'on ne peut pas faire de l'apprentissage. Moi j'ai fait une seconde, deux premières et une terminale S. Mais un beau jour, en plein cours de maths, je me suis rendu compte que ce n'était pas ce que je voulais faire. Certaines personnes ne sont pas faites pour apprendre des choses sur une chaise, il leur faut les choses dans les mains, moi je m'en suis aperçu à 18 ans."

"Certains patrons "réservent" les jeunes dès le début de la formation pour pourvoir les embaucher en CDI ensuite" - Alexandre Verdier, professeur au CFA.

Tristan a donc lâché les bouquins de physique et de maths pour la massette et le ciseau. Il a d'abord passé un CAP, un Brevet professionnel et maintenant un Bac pro. "En plus quand on a des jeunes motivées, ils n'ont aucun souci pour trouver du travail", ajoute Alexandre Verdier. "Il a tellement de demandes que certains patrons "réservent" les jeunes dès le début de la formation pour pourvoir les embaucher en CDI ensuite."

Le formateur voit d'un très bon œil le projet de réforme du gouvernement. Tristan, lui, est un plus sceptique. "Les paroles sont belles, mais moi j'attends les actes", lâche sans détour le jeune homme de 23 ans. 

"Tous Apprentis" sur France Bleu et France 3

À l’occasion de la journée spéciale de l’apprentissage, les 44 stations du réseau France Bleu et les 24  antennes régionales de France 3 consacrent ce lundi 28 mai une journée découverte à cette filière qui connaît un succès grandissant auprès des 16-25 ans. Informations pratiques, portraits et interviews d’apprentis et d’employeurs, reportages dans des centres de formation, invités… 

Muriel Pénicaud, la ministre du travail, est l'invitée de France Bleu Midi Ensemble ce lundi à 13 heures, pour répondre en direct aux questions des internautes et des auditeurs.