Éducation

Toute une équipe de jeunes footballeurs du Bas-Vernet sanctionnée après une bagarre

Par Marion Paquet, France Bleu Roussillon mercredi 30 septembre 2015 à 19:17

Football amateur (illustration)
Football amateur (illustration) © Fotolia - Kara

Le club de football du Bas-Vernet à Perpignan a décidé, ce mardi, de déclarer forfait pour la fin de saison. Une sanction prise à cause d'une bagarre provoquée par de jeunes footballeurs après un match amical contre Ille-sur-Têt.

Fini le foot cette saison pour la vingtaine de jeunes de 13-14 ans du club du Bas-Vernet ! Ce mardi soir, le président du club leur a annoncé qu'il déclarait forfait général pour leur équipe et même, qu'il la supprimait. 

Non seulement, les jeunes ne pourront pas terminer la saison, mais ils n'auront plus d’entraînement. 

Djamel Mejdoub a pris cette décision lundi soir, après un match amical contre Ille-sur-Têt.  Les Perpignanais avaient remporté la rencontre 7 à 1, et à la sortie, ils ont attendu un joueur de l'équipe adverse sur le parking du stade, pour le frapper. Le président a donc décidé de punir toute l'équipe à titre d'exemple. 

Un jeune joueur de l'équipe sanctionnée

La sanction est lourde pour les joueurs: "C'est notre première bagarre, je ne trouve pas ça juste", confie l'un des jeunes de l'équipe sanctionnée. "En plus, on n'est pas les seuls à se battre, ceux de 17 ans aussi ils se sont bagarrés cette année".  Les parents du jeune gardien de but aussi sont déçus : "Ils m'ont dit:  tu vas rien faire de l'année. Ici c'était un club à côté de la maison, depuis que je suis jeune je joue ici".

Les parents du jeune joueur sont aussi déçu de la décision du club

"Ici on apprends aux gamins du Bas-Vernet à vivre ensemble, à respecter les autres. On ne veut plus que ce type de violence se reproduise." (Djamel Mejdoub, président du club)

le président du club de foot de Perpignan Bas-Vernet, Djamel Mejdoub

Plusieurs jeunes se sont excusés pour éviter le forfait général, mais ça ne suffit pas pour le président du club. C'est la première fois que Djamel Mejdoub sanctionne une équipe entière : "Je ne pense pas être assez dur, car le gamin de Ille-sur-Têt, n'avait rien demandé. Il attend ses parents au parking et il se fait frapper. Je ne peux pas accepter des gestes comme ça dans le club. Ici, on apprend aux gamins du Bas-Vernet à vivre ensemble, à respecter les autres, la diversité."

Le président s'étonne de cette violence soudaine, alors que depuis le début de la saison il n'y avait eu aucun incident avec cette équipe. Mais là, "d'un coup, ça a pété. On ne veut pas que ça se reproduise****. Par contre, ce qui va m'embêter c'est qu'ils ne vont pas faire de sport pendant l'année, mais je suis sûr que ça va faire réfléchir les jeunes", explique le président qui dit n'avoir pas dormi de la nuit entre lundi et mardi tellement cette décision à été dure à prendre. 

Mais il fallait une sanction forte pour* que la violence ne se banalise pas*, dans la vie des jeunes, comme sur le terrain.

Le président du club espère faire réfléchir les jeunes footballeurs.

Par ailleurs, le club s'engage à rembourser le prix de la licence (60 euros) aux parents des joueurs de l'équipe des moins de 15 ans qui viendraient se plaindre au club.