Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Trois grandes écoles d'enseignement supérieur bientôt à Orléans

-
Par , France Bleu Orléans

Trois grandes écoles d’enseignement supérieur devraient bientôt s’implanter dans la Métropole orléanaise. L’Institut Supérieur de Commerce de Paris, l’Ecole Spéciale des Travaux Publics de Paris et AgroParisTech ont été choisies.

Les bâtiments de l'ancien collège Anatole Bailly, propriété de la ville d'Orléans, pourraient accueillir deux grandes écoles
Les bâtiments de l'ancien collège Anatole Bailly, propriété de la ville d'Orléans, pourraient accueillir deux grandes écoles © Radio France - Christophe Dupuy

Orléans, France

C'est une information France Bleu Orléans, ces trois grandes écoles pourraient ouvrir d’ici 2020 une antenne de leur formation sur Orléans. La mairie devrait présenter le projet dans les jours à venir. Deux de ses grandes écoles seraient installées dans les locaux de l’ancien collège Anatole Bailly situé rue Jeanne d'Arc. Première grande école qui devrait délocaliser une antenne , l’Institut Supérieur de Commerce de Paris. Crée en 1963, installé dans le XVIIe arrondissement de la capitale, l’ISC est un établissement d’enseignement supérieur privé reconnu par l’Etat. 2 400 élèves suivent aujourd’hui ses différents programmes du Master à la formation continue. Une promotion d’une trentaine d’élèves pourrait voir le jour sur Orléans à la rentrée prochaine. Autre établissement d’enseignement supérieur espéré rue Jeanne d’Arc, une classe de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics de Paris. Grande école d’ingénieurs fondée en 1891, installée à Cachan en banlieue parisienne, l’école a ouvert également, il y a deux ans, une antenne sur le campus de la ville de Troyes. Premiers élèves attendus à Orléans en 2020.

Grande école d’ingénieurs fondée en 1891, l’école spéciale des travaux publics de Paris est installée à Cachan en banlieue parisienne,  - Aucun(e)
Grande école d’ingénieurs fondée en 1891, l’école spéciale des travaux publics de Paris est installée à Cachan en banlieue parisienne, - Wikimedia Commons

Pour accueillir les promotions de ces deux grandes écoles, des travaux de rénovation du collège Anatole Bailly devraient démarrer en janvier prochain. Enfin une troisième école est attendue en 2020, l’école d’ingénieur AgroParisTech. Crée en janvier 2007, cet institut spécialisé dans les sciences du vivant et de l’environnement est le résultat de la fusion entre l'Institut national agronomique Paris-Grignon, l'École nationale du génie rural, des eaux et des forêts et l'École nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires. AgroParisTech devrait s’installer sur le campus d’Orléans la Source.

Enfin une solution pour l'ancien collège Anatole Bailly?

En 2011, année de sa fermeture, le Département du Loiret rend à la ville le collège Anatole Bailly. Quatre ans plus tard, en novembre 2015, le conseil municipal d’Orléans vote le principe de la vente du bâtiment. 2 500m2 de surface bâtie, un peu plus de 6 000m2 d’emprise au sol. L’opposition s’offusque, parle de patrimoine bradé, de son côté la mairie d'Orléans justifie le choix de se séparer de l’ancien établissement scolaire par le coût de son entretien. La vente ne s’est finalement jamais réalisée et pour cause le nouveau maire d'Orléans Olivier Carré qui succède en juin 2015 à Serge Grouard va revenir sur cette décision. Au printemps dernier, Olivier Carré confirme son souhait de voir s’installer rue Jeanne d’Arc de grandes écoles privées. Un souhait peut être bientôt exaucé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu