Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Un conte de Noël truffé de gros mots envoyé par erreur aux écoles guérétoises

lundi 27 novembre 2017 à 19:48 Par Boris Loumagne, France Bleu Creuse

Un conte de Noël comportant plusieurs mots vulgaires a été présenté aux professeurs des écoles de Guéret. Le corps enseignant a refusé que les enfants assistent au spectacle.

Le spectacle sera présenté à La Fabrique à Guéret le 1er décembre
Le spectacle sera présenté à La Fabrique à Guéret le 1er décembre © Radio France - Boris Loumagne

Guéret, France

Un conte de noël truffé de gros mots. C'est la mauvaise surprise découverte par les instituteurs et institutrices de plusieurs écoles élémentaires de Guéret. Chaque année, les enfants sont invités par la mairie à assister à un spectacle. Généralement ça se passe à la Fabrique. Mais cette année, la scène conventionnée de la ville n'a pas fait l'unanimité en proposant un spectacle un peu particulier.

Grosse maladresse

C'est l'histoire d'un hamster qui rêve de se transformer en girafe pour s'élever au dessus de sa triste condition. Mais les professeurs sont vite retombés sur terre en découvrant le vocabulaire employé par l'auteur, Filip Forgeau. Selon lui, tout est parti d'une grosse maladresse de sa part : "Le texte qui a été envoyé aux instituteurs est le texte originel, une version pour les plus grands, voire les adultes. Nous n'avons pas envoyé la version pour les enfants." Le problème, c'est que de l'aveu même de l'auteur, dans la première version il y avait des "gros mots" : "Dans la première version on peut entendre des mots comme "zizi, couilles ou connard" mais dans la version pour les enfants ils ont été remplacés, seul le mot "zizi" subsiste."

Les écoles ont bien reçu la deuxième version, celle pour les enfants. Mais le mal étaient déjà fait. Et puis selon certains professeurs que nous avons pu contacter, certes il n'y avait plus de gros mots, mais les thématiques du conte n'était tout de même pas adapté à une histoire de Noël : pauvreté, violence, déchéance. "Ce sont des thématiques lourdes, qui nécessite d'être contextualisée, or ce n'est pas l'objectif d'un spectacle de Noël", nous a confié un professeur.

Les enfants des écoles élémentaires de Guéret n'auront donc pas le droit à un spectacle vivant cette année. A la place, les élèves iront au cinéma pour voir un dessin animé.