Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Un internat de prestige va ouvrir à La Bruère-sur-Loir en septembre prochain

lundi 16 avril 2018 à 4:15 Par Solène de Larquier, France Bleu Maine

Le château de la Maison rouge à La Bruère-sur-Loir va accueillir un internat de prestige à la rentrée 2018. A terme, l'établissement sarthois devrait recevoir 250 élèves français et internationaux, de la sixième à la terminale. Un lieu choisi volontairement à l'écart de la ville.

Le château de la Maison rouge à La Bruère-sur-Loir va accueillir un internat de prestige en septembre 2018.
Le château de la Maison rouge à La Bruère-sur-Loir va accueillir un internat de prestige en septembre 2018. © Radio France - Solène de Larquier

La Bruère-sur-Loir, France

Un internat très haut de gamme ouvrira à la rentrée de septembre dans l'ancien château des Apprentis d'Auteuil à La Bruère-sur-Loir, dans le Sud Sarthe. Il accueillera des élèves de la sixième à la terminale, sur le modèle des établissements britanniques de prestige. C'est le troisième internat du groupe Tersac qui ouvre en France, le premier dans l'Ouest. 

Le château de la Maison rouge à La Bruère-sur-Loir va accueillir un internat de prestige en septembre 2018. - Radio France
Le château de la Maison rouge à La Bruère-sur-Loir va accueillir un internat de prestige en septembre 2018. © Radio France - Solène de Larquier

Dans le château seront installées les chambres mais aussi les bibliothèques, salles de travail et de détente. Les cours se dérouleront dans une dépendance à côté. Le gymnase et les écuries ont besoin d'un coup de neuf mais le lieu était parfait pour Aldrick Allal, le porteur de ce projet : "Nous cherchons des endroits un peu isolés, éloignés du bruit et des distractions de la ville. Quand on voit autour de nous l'immensité qu'on a, les bois qui sont classés, on est vraiment dans un endroit privilégié." Les classes comporteront maximum quinze élèves qui suivront des cours à la carte et de multiples options. La scolarité coûtera 20.000 euros par an. Le public visé est donc assez ciblé : "On a trois types de publics : les expatriés qui préfèrent que leurs enfants restent en France, des étrangers avec environ 35 nationalités présentes à Tersac et enfin des parents qui ont des difficultés avec leurs enfants et qui souhaitent les confier pendant un temps à un internat de qualité."   

Le château de la Maison rouge à La Bruère-sur-Loir va accueillir un internat de prestige en septembre 2018. - Radio France
Le château de la Maison rouge à La Bruère-sur-Loir va accueillir un internat de prestige en septembre 2018. © Radio France - Solène de Larquier

D'ailleurs Li Ping est venue visiter le château. Elle s'occupe du lien entre le groupe scolaire et la Chine. Les deux premiers internats Tersac comptent déjà 20 élèves chinois. "Pour eux la France est un beau pays, la langue est très belle et l'enseignement français est reconnu dans le monde entier. Cette école en fait la promotion sur les salons internationaux donc les parents chinois commencent à la connaître", explique la coordinatrice qui suit toute la scolarité des adolescents chinois. Mais une autre raison attire aussi ces jeunes asiatiques : "En Chine, les élèves travaillent de 6h à 22h pendant un temps où il n'y a que des cours. Ici il y a des cours mais aussi des activités. C'est plus varié... comme la vie en fait !" sourit Li Ping.  

Aldrick Allal, le président du groupe Tersac et porteur du projet. - Radio France
Aldrick Allal, le président du groupe Tersac et porteur du projet. © Radio France - Solène de Larquier

Il y a déjà 17 dossiers déposés pour la rentrée 2018, les dirigeants visent entre 30 et 60 élèves pour l'ouverture. A terme, l'école devrait compter 250 collégiens et lycéens. Le groupe prévoit également d'embaucher une trentaine de personnes cette année avant d'atteindre 60 emplois quand l'école tournera à plein régime. Le recrutement sera majoritairement local selon le Aldrick Allal. Après ce troisième établissement, Tersac compte en ouvrir encore deux autres d'ici 2019 pour un budget total de 20 millions d'euros.