Éducation

Argenteuil : un lycée récompensé pour ses petits déjeuners gratuits

Par Marine Chailloux, France Bleu Paris et France Bleu lundi 2 octobre 2017 à 23:28

Tous les matins les élèves peuvent déjeuner au lycée Georges Braque gratuitement.
Tous les matins les élèves peuvent déjeuner au lycée Georges Braque gratuitement. © Radio France - Marine Chailloux

Le lycée Georges Braque d’Argenteuil (Val-d'Oise) est récompensé par le Collectif du petit déjeuner à la française pour une initiative qui ne laisse personne sur sa faim. Depuis quatre ans, chaque jour de la semaine, l'établissement offre gratuitement des petits-déjeuners aux élèves.

La cantine du lycée Georges Braque d’Argenteuil (Val-d'Oise) est presque silencieuse. Beaucoup baillent encore devant leur bol de thé ou de chocolat chaud. C'est le cas d'Ethan, 15 ans : "Je viens de loin et quand je me lève tôt je cours pour prendre mon bus, je n'ai pas le temps de manger, alors je viens ici". Comme lui, une quarantaine de lycéens prend son petit déjeuner chaque matin de la semaine au réfectoire du lycée.

Un petit déjeuner complet : fruits, pain, beurre, confiture et boissons chaudes sont servis tous les matins au lycée Georges Braque. - Radio France
Un petit déjeuner complet : fruits, pain, beurre, confiture et boissons chaudes sont servis tous les matins au lycée Georges Braque. © Radio France - Marine Chailloux

Reportage au lycée Georges Braque récompensé pour ses petits déjeuners

Les portes du lycée Georges Braque ouvrent à 7h45 pour permettre aux élèves de manger jusqu'à 8h10. Mais Pascale Frey, cheffe de cuisine, est déjà là depuis 6h30 pour préparer les petits déjeuners des lycéens : des fruits à volonté, du pain frais, du beurre, de la confiture et une boisson chaude. Avant, elle récupérait parfois des élèves venant de l'infirmerie, qui avaient fait des malaises car ils n'avaient pas mangé. "Il y a des enfants qui n'ont pas ce qu'il faut pour manger à la maison", explique-t-elle. Mais depuis quatre ans qu'elle sert ces petits déjeuners, elle voit de nets progrès : "les élèves sont plus attentifs", note Pascale Frey.

Il y a des enfants qui n'ont pas ce qu'il faut pour manger à la maison" - Pascale Frey, cheffe de cuisine.

Le Collectif du petit déjeuner à la française a donc voulu saluer cette initiative. Il existe depuis trois ans pour promouvoir le repas le plus important de la journée. "Un élève sur cinq saute un petit déjeuner une fois par semaine. Les foyers défavorisés ont tendance à faire sauter ce repas, considérant qu'il a une importance moindre", déplore Hélène Perrennou du Collectif du petit déjeuner à la française. A Georges Braque, c'est même plus : 10% des lycéens qui déjeunent le midi à la cantine, viennent aussi chaque matin. Sans cette initiative, beaucoup ne déjeuneraient pas ou attendraient la pause pour avaler un petit gâteau.

Un élève sur cinq saute un petit déjeuner une fois par semaine" - Hélène Perrennou, du Collectif du petit déjeuner à la française.

Et quand le ventre est plein dès le matin, l'ambiance s'en ressent constate Vincent Deroin, le proviseur du lycée Georges Braque : "Ca change beaucoup de chose, en terme de concentration, de climat scolaire." Alors aucune raison de s'en priver, d'autant que le petit déjeuner est servi gratuitement à tous les lycéens. Il est financé par la fonds de solidarité de la région.