Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Un micro-lycée pour les décrocheurs à la rentrée en Limousin

dimanche 28 août 2016 à 17:19 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Le Lycée Utrillo va ouvrir sur le site du Lycée Valadon à Limoges le 19 septembre prochain. Ce sera le 4e dans la grande région mais le premier pour l'académie de Limoges. Une classe de terminale dont le but est de donner une deuxième chance à des jeunes en situation de décrochage scolaire.

A la rentrée, le lycée Valadon va acceuillir le 1er micro-lycée du Limousin à Limoges
A la rentrée, le lycée Valadon va acceuillir le 1er micro-lycée du Limousin à Limoges © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

Le micro lycée est un concept qui existe depuis une dizaine d'années. L'idée est de permettre à des élèves en situation de décrochage scolaire, d'avoir une deuxième chance, avec comme priorité pour le corps enseignant, le fait de redonner envie aux jeunes d'appendre via une pédagogie et une méthode particulière. Carole Deloustal est la coordinatrice du projet :"On ne peut pas raccrocher des élèves avec des outils qui ont été ceux qui les ont poussé à décrocher. Là, la pédagogie est plus latérale, moins frontale. La classe est perçue comme un espace coopératif et non plus comme un espace de compétition. On ne pense pas l'évaluation de la même façon. L'équipe pédagogique travaille sur la construction des savoirs et des savoirs faire en amont, par la concertation, pour créer des passerelles entre les disciplines. Ce qui permet de faire davantage sens auprès des jeunes. Et l'idée est aussi de valoriser le terreau de la relation pédagogique et de la relation humaine. En construisant d'abord la relation "prof-élève" pour pouvoir ensuite construire la relation entre le transmetteur de savoir et le récepteur du savoir."

Une classe de terminale pour commencer

Dans un premier temps, il n'y aura qu'une seule classe de terminale, en vue de préparer un bac Littéraire ou Economique et Social. Une classe de 12 à 15 élèves, avec un suivi particulièrement poussé. Nadège Vergnaud, la proviseure :"Il y a non seulement les heures de cours, nécessaires à l'obtention du diplôme. Et un tutorat individuel, donc un suivi personnalisé du jeune, à partir du moment où il est volontaire pour rentrer dans la structure. Ils sont hors obligation. Cela doit être une réflexion et une démarche personnelle. C'est une seconde chance mais il faut savoir la saisir au bon moment. Notre seul et unique critère pour choisir ces jeunes, c'est la motivation. Nous ne sommes plus sur de la scolarité obligatoire. Nous sommes sur une démarche volontaire".  Et cela vaut pour ceux qui ont déjà quitté le lycée, comme à ceux qui y sont encore mais sont en plein décrochage.

Jusqu'à 25 ans, vous pourrez en bénéficier pour raccrocher le wagon

Pour postuler, il faut déjà avoir passé les épreuves anticipées de français, même si cela remonte à plusieurs années, et avoir maximum 25 ans. Le dispositif vient d'être lancé donc il reste des places. Les inscriptions sont possibles tout au long de l'été sachant que la rentrée du micro-lycée Utrillo est programmée au 19 septembre. Pour plus d'informations, deux numéros de téléphone :  05 55 45 56 00 ou le 06 45 21 66 17. Si il le faut, des dossiers pourront être montés pour obtenir une place en internat pour ceux qui habitent loin de Limoges. Sachant que ce dispositif est ouvert à tous les jeunes de l'académie, qu'ils viennent de Haute-Vienne, de Creuse ou de Corrèze.