Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un mur de livres à Montpellier contre la réforme Blanquer

-
Par , France Bleu Hérault

Une vingtaine d'enseignants ont monté un mur symbolique ce mercredi devant le rectorat de Montpellier, à l'appel du SNES. Un mur de la connaissance avec des livres usagés et devenus obsolètes, selon les manifestants, à cause des nombreuses réformes de l’Éducation nationale.

Les enseignants ont monté un mur de livres pour protester contre les réformes qui se succèdent à l'Education nationale
Les enseignants ont monté un mur de livres pour protester contre les réformes qui se succèdent à l'Education nationale © Radio France - Salah Hamdaoui

"Le mur d'Emmanuel"... Voilà comment les enseignants ont malicieusement baptisé le mur de livres, monté devant le rectorat de Montpellier mercredi à l’heure du déjeuner. Précision : des livres à jeter, devenus obsolètes, selon les manifestants, à cause des réformes à répétition dans l’Éducation nationale.

"Ce mur c'est celui de incompréhension, le mur qui nous sépare d'une institution qui n'écoute pas. " - Delphine Lécureuil

C'est la dernière en date qui est dans leur collimateur, celle du baccalauréat. Et notamment le contrôle continu (E3C) pour les élèves de première mis en oeuvre cette année par leur ministre Jean-Michel Blanquer. "Les réformes incessantes font perdre du sens à notre métier et nourrissent un grand grand stress chez nos élèves, qui est palpable chaque jour", explique Delphine Lécureuil, du SNES-FSU et enseignante au lycée Jules-Guesde de Montpellier. 

Selon elle, ses collègues et elle-même alertent depuis l'année dernière sur les dangers de cette réforme mais regrettent de n'avoir pas été entendus alors qu'ils sont "les experts sur place".

Réforme de l’Éducation nationale et réforme des retraites, "ça fait beaucoup"

"Mais il y a aussi un ras-le-bol sur les retraites", ajoute Arnaud Roussel, co-secrétaire académique du SNES-FSU et enseignant au collège de Pignan. Une réforme qui va "pénaliser les fonctionnaires et donc les enseignants". Cela fait beaucoup, dit-il, et donc il demande son "retrait pur et simple".

Plusieurs actions ont eu lieu ce mercredi en fin d'après-midi dans l'Hérault à l'appel du SNES. À Béziers, une retraite aux flambeaux devant le théâtre, un concert de casseroles à Lunel, place de la République, et à la mi-journée, un rassemblement devant le collège de Poussan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess