Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : un nouveau protocole sanitaire en vigueur dès mardi pour les écoles primaires

-
Par , France Bleu

C'était attendu, le protocole sanitaire sera allégé dans les écoles primaires à partir de ce mardi. Même si un élève est testé positif, la fermeture de la classe ne sera plus automatique.

Dans une salle de classe d'une école de Vesoul (Haute-Saône), des tables vides sont placées à côté des élèves afin de garantir le respect de la distanciation physique.
Dans une salle de classe d'une école de Vesoul (Haute-Saône), des tables vides sont placées à côté des élèves afin de garantir le respect de la distanciation physique. © Radio France - Jean-François Fernandez

Le ministère de l'Education nationale a dévoilé dimanche soir le nouveau protocole sanitaire qui s'appliquera dans les écoles maternelles et élémentaires à partir de mardi, c'est à dire dans les classes où les élèves ont moins de 11 ans et ne portent donc pas de masque. S'appuyant sur les recommandations du Haut conseil de la santé publique, le gouvernement a décidé de ne plus systématiquement fermer une classe lorsqu'un élève est testé positif au Covid-19. 

Pour adapter le dispositif, le ministère a revu sa définition des cas contacts. Dès mardi, lorsqu'un élève est testé positif, ses camarades et son enseignant, qui lui doit rester masqué, ne seront plus considérés comme cas contacts. Il n'y aura donc plus de test systématique, ni de fermeture de la classe. 

Pour définir ces nouvelles mesures sanitaires, le gouvernement s'est appuyé sur le dernier avis du Haut conseil de la santé publique, selon lequel les enfants sont peu contagieux entre eux, le risque de transmission existant surtout d'adulte à enfant. 

Malgré tout, la fermeture de classe reste possible dès lors que trois élèves de fratries différentes sont confirmés positifs dans une même classe. Ils seront isolés chez eux pendant une semaine et pourront ensuite retourner à l'école s'ils n'ont plus de symptômes. Avec cet assouplissement, le ministère de l'éducation nationale espère pouvoir garantir la continuité pédagogique. De quoi soulager certains parents qui craignaient des fermetures de classe à la moindre rumeur de Covid.

Le SnuiPP-FSU, le premier syndicat des enseignants du premier degré, espérait au vu de la situation épidémique non pas un assouplissement, mais un renforcement du protocole. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess