Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Une centaine de contrats aidés menacés de disparition dans les écoles de l’Indre ?

lundi 4 septembre 2017 à 5:30 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Selon le syndicat UNSA éducation dans l’Indre, une centaine de contrats aidés pourraient ne pas être remplacés dans les mois qui viennent dans les écoles du département.

Rentrée scolaire illustration
Rentrée scolaire illustration © Maxppp - Photographe: Vanessa MEYER

Châteauroux, France

Alors que la rentrée scolaire bat son plein dans les établissements berrichons, une incertitude pèse toujours sur l’avenir des contrats aidés, ces personnes embauchées dans les écoles notamment pour des tâches administratives. Les syndicats UNSA éducation et CGT éduc' action 36 se montrent très inquiets.

Un poste supprimé à l’école Descartes de Châteauroux

D'après Bérengère Delhomme du syndicat UNSA éducation plusieurs écoles de l'Indre vont se retrouver sans contrats aidés pour cette rentrée, comme par exemple l'école Descartes à Châteauroux. Dans cet établissement qui compte près de 200 élèves un poste administratif va être supprimé, une personne qui assurait l’accueil.

Un contrat aidé va être supprimé à l'école Descartes, il n'y aura plus personne pour assurer l'accueil (Bérangère Delhomme)

"Il n’y aura plus personne pour assurer physiquement l’accueil pendant que les enseignants seront en classe, c’est totalement aberrant, il y avait une réelle nécessité à avoir cette personne". Ce ne serait pas un cas isolé dans le département. "Dans l’Indre une centaine de personnes pourraient être impactées par ces suppressions" annonce Bérengère Delhomme.

Une surcharge de travail pour les enseignants

Avec ces contrats aidés non renouvelés José Manuel Félix de la CGT éduc' action 36 redoute une surcharge de travail pour les enseignants. "Quand vous êtes documentaliste dans un collège ou lycée les missions que pouvaient faire le contrat aidé, soit c’est le documentaliste qui va faire cette mission-là soit cette mission ne sera plus faite, tout simplement, et donc ça va créer une détérioration des conditions de travail".

Il y a deux types de contrats aidés dans les établissements scolaires. Seules les missions administratives ne seront pas reconduites. Les contrats aidés pour les enfants en situation de handicap (AESH) seraient normalement maintenus. Les syndicats attendent encore des précisions de la part du gouvernement. André Laignel le vice-président de l'AMF et maire d'Issoudun avait déjà écrit à la Ministre du Travail cet été pour dénoncer cette situation.