Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Une circulaire du ministère bientôt envoyée aux écoles pour rassurer sur la rumeur de l'enseignement de la masturbation

mercredi 5 septembre 2018 à 21:02 Par Marion Aquilina, France Bleu Saint-Étienne Loire

L'inspection académique de la Loire annonce que dans les prochains jours, le ministère de l'Éducation nationale devrait envoyer une circulaire pour rassurer les parents d'élèves. Le document porterait sur la rumeur qui s'est répandue cet été sur les cours de sexualité enseignés à l'école.

Une circulaire sur les cours de sexualité enseignés aux enfants existe depuis 2001
Une circulaire sur les cours de sexualité enseignés aux enfants existe depuis 2001 © Maxppp - Luc Nobout

Loire, France

Dans les prochains jours, les chefs d'établissements scolaires de toute la France dont la Loire pourraient recevoir une circulaire envoyée par le ministère de l'Éducation nationale pour rassurer les parents d'élèves sur une rumeur qui circule depuis cet été sur les réseaux sociaux. C'est ce qu'annonce l'inspection académique de la Loire ce mercredi 5 septembre 2018. La rumeur portait sur les cours de sexualité à l'école.

Non, les enfants ne vont pas apprendre à se masturber ni à l'école maternelle ni à l'école primaire. Jérémy Rousset est directeur à l'école maternelle Chappe à Saint-Étienne et un des responsables du syndicat enseignant SNUipp dans la Loire : "L'éducation à la sexualité existe depuis un certain temps, elle est faite en fonction de l'âge des élèves avec des mots simples et sans parler de pratiques sexuelles."

Même si la rumeur date de cet été, la circulaire envoyée par le ministère prouve qu'il y a encore besoin de rassurer, notamment les parents. Jeanne a un enfant de six ans scolarisé à Saint-Etienne, elle avait entendu cette rumeur : "S'ils ont envie de se masturber ils peuvent le faire mais c'est à nous de leur dire de le faire dans un coin mais amener ça par des personnes qui ne font pas partie de l'entourage familial, c'est trop tôt..."

Pour chasser définitivement les inquiétudes, sachez que les enseignants apprennent aux enfants ce qu'est un garçon, une fille et ils travaillent aussi sur les stéréotypes et le respect des corps. Tous les programmes de l'école dont ceux sur l'enseignement de la sexualité à l'école qui datent de 2001 sont educscol.education.fr.