Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché dans les Vosges pour retrouver Mia, une fillette de 8 ans enlevée par trois hommes

Une classe de 35 élèves s'installe devant les locaux de l'inspection académique à Auxerre

-
Par , France Bleu Auxerre

35 tables et 35 chaises pour montrer dans quelles conditions travaillent les élèves du collège de Puisaye, tout au long de l'année. Une cinquantaine de parents, d'élèves, de professeurs et d'élus manifestaient mercredi devant les locaux de l'inspection d'académie de l'Yonne

Une classe de 35 élèves composée de parents, d'élèves, de professeurs et d'élus de Puisaye devant l'inspection d'académie à Auxerre
Une classe de 35 élèves composée de parents, d'élèves, de professeurs et d'élus de Puisaye devant l'inspection d'académie à Auxerre © Radio France - Damien Robine

Pour se faire entendre, parents et professeurs ont donc reproduit mercredi une salle de classe avec 35 élèves. C'est une situation à laquelle est confronté le collège de Puisaye (qui comprend trois sites, à Bléneau, Saint-Sauveur-en-Puisaye et Saint-Fargeau) depuis plusieurs années.  Marion et Louna , élèves de 5ème, étaient présentes devant l'inspection d'académie à Auxerre avec leurs parents. "À 35 par classe, c'est hyper compliqué de suivre parce les profs ne peuvent pas expliquer correctement à l'ensemble des élèves. Ce serait mieux d'être en petits groupes. À 35, il y a trop de bavardages."

.
. © Radio France - Damien Robine

Une situation qui dure depuis trop longtemps pour Delphine, dont la fille est au collège. "C'est plus possible de rester comme ça avec des classes à 35 élèves en math en français en histoire-géo. Des matières importantes. Il faut davantage de professeurs."   

Même son de cloche du côté de  Cathia  la maman de Clara 12 ans, qui met également en cause les conditions d'accueil des élèves dans les classes. "J'ai un sentiment de gâchis pour les élèves et de colère. En plus il manque des chaises dans certaines classes. Et puis au niveau du Covid, du protocole sanitaire, il n'y a pas la distance quand ils sont 35." 

Le collège de Puisaye a déjà  prévu de revenir  la semaine prochaine devant l'inspection d'académie. Et ils ne sera pas le seul. Plusieurs autres établissements du département participeront à ce rassemblement pour demander davantage de moyens.

.
. © Radio France - Damien Robine
Choix de la station

À venir dansDanssecondess