Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Une commune sans école : à Drouges, la dernière classe ferme ses portes à la rentrée

lundi 25 juin 2018 à 17:36 Par Morgane Heuclin-Reffait, France Bleu Armorique

La commune de Drouges près de Retiers, en Ille-et-Vilaine, va perdre son unique école. Gérée par le privé, l'école Sainte Marie, ne compte plus que 40 élèves répartis dans deux classes. En septembre prochain, il n'y en aurait plus qu'une. Intenable pour le directeur de l'établissement.

L'école de Drouges va fermer ses portes à la rentrée de septembre
L'école de Drouges va fermer ses portes à la rentrée de septembre © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Drouges, France

A la pause de midi, quelques parents sont venus chercher leurs enfants à la sortie de l'école pour déjeuner. Xavier se demande comment il va faire à partir de septembre prochain pour aller chercher son fils à Rannée, où les élèves seront désormais scolarisés :

C'est à seulement cinq kilomètres mais il va falloir faire deux aller-retours le midi, ça va être un peu la course !

Certains parents préfèrent carrément quitter le privé pour mettre leurs enfants à l'école publique de La Gerche-de-Bretagne comme Céline. "Comme ma nourrice peut véhiculer mon petit garçon jusque là, explique-t-elle, ce sera plus pratique que de prendre le bus qui engendre des frais supplémentaires".

Impossible de maintenir une seule classe à Drouges

A l'heure actuelle, les écoles de Drouges et Rannée fonctionnent déjà en binôme. Les grandes sections, CE2, CM1 et CM2 sont scolarisés à Rannée, les petites et moyennes sections ainsi que les CP et CE1 sont à Drouges. Dans cet établissement, l'une des deux dernières classes n'aura pas assez d'effectifs à partir de l'an prochain.

"Avoir une seule classe sur le site, ce n'est pas viable au niveau pédagogique et économique", explique Philippe Garnier, directeur du Regroupement Pédagogique Intercommunal. Le service de bus scolaires actuel, qui récupère les enfants devant leurs domiciles pour environ 100 euros par an et par élève, sera maintenu. _"_On va aussi mettre en place une navette gratuite qui fera la liaison entre l'école de Rannée et un point à définir à Drouges, c'est Vitré communauté qui prendra en charge les frais", ajoute Philippe Garnier.

La vie de la commune impactée

Si l'adaptation devrait se faire sans trop de difficultés pour les élèves et leurs parents, c'est surtout la vie de la commune qui va être chamboulée. "L'école, c'était le lieu fédérateur, explique Jean-Claude Pipard, conseiller municipal et président de l'association de gestion de l'école. Il va falloir qu'on trouve des idées au niveau de la vie associative et communale pour continuer à vivre et travailler tous ensemble".

Avant les gens se retrouvaient à la messe puis au bistrot, mais c'est fini tout ça. L'école, c'était le dernier lieu qui créait du lien social

"La mairie de Drouges s'inquiète effectivement, reconnaît Philippe Garnier, c'est toujours difficile de voir une école disparaître d'une commune. La décision a été prise en concertation avec elle, les responsables des écoles, les associations de parents d'élève et la direction diocésaine".