Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une dizaine de collégiens ont fait leur pré-rentrée à Ancy-le-Franc dans le cadre des "Vacances apprenantes"

-
Par , France Bleu Auxerre

Dans quelques jours, 55 000 élèves feront leur rentrée scolaire dans l'Yonne. Sauf que depuis lundi 24 août, des dizaines d'entre eux remplissent les salles de classe d'une dizaine d'établissements du secondaire dans le cadre des "Vacances apprenantes". C'est le cas à Ancy-le-Franc. Reportage.

Mercredi 26 août, ils étaient neuf élèves à suivre un cours d'anglais pour cette pré-rentrée "Vacances apprenantes" au collège de la Chènevière des arbres à Ancy-le-Franc.
Mercredi 26 août, ils étaient neuf élèves à suivre un cours d'anglais pour cette pré-rentrée "Vacances apprenantes" au collège de la Chènevière des arbres à Ancy-le-Franc. © Radio France - Lucas Archassal

C'est la rentrée scolaire avant l'heure certains collégiens icaunais. Depuis lundi 24 août, une dizaine d'établissements du secondaire dans l'Yonne ouvrent leurs portes et accueillent leurs premiers élèves dans le cadre d'une opération de l'Éducation nationale "Vacances apprenantes". Cette pré-rentrée se réalise sur la base du volontariat des élèves ainsi que des enseignants.

Au collège de la Chènevière des arbres d'Ancy-le-Franc (Yonne), ils sont une dizaine d'élèves à reculer leurs vacances d'une semaine. Au programme, cours de français, de mathématiques, d'histoire ou d'anglais. Ils sont enseignés par deux professeures volontaires, Valérie Asensio, professeure de français et Océane Jean, professeure d'histoire. 

Une pré-rentrée au collège de la Chènevière des arbres d'Ancy-le-Franc sous le signe de la tranquillité.

Une opération de l'Éducation nationale

C'est le ministère de l'Éducation nationale qui est à l'origine de cette initiative. À Ancy-le-Franc, le principal du collège Gilles Coffre n'a pas hésité une seconde à se lancer dans cette opération. « Nous l'avons mise en œuvre début juillet, lors de la première semaine des vacances et fin août, lors de cette dernière semaine de vacances pour les élèves. » 

"Perdre un peu de temps de vacances ou gagner un peu de temps d'école." - Gilles Coffre, principal du collège de la Chènevière des arbres à Ancy-le-Franc.

Alors que les esprits de tous au collège de la Chènevière des arbres sont encore en vacances, le rythme de cette pré-rentrée est allégée. Histoire de ne pas trop bousculer les élèves volontaires, explique le principal : « Nous avons mis en place 15 heures de cours cette semaine pour les élèves. Au mois de juillet, l'idée c'était de continuer l'apprentissage et les découvertes. Au mois d'août, c'est surtout se remettre dans le bain et faire une pré-rentrée efficace, tranquille, en enlevant toute la pression. » 

Une pré-rentrée également pour Gilles Coffre, le principal du collège d'Ancy-le-Franc, qui a accueilli une dizaine d'élèves chaque jour cette semaine.
Une pré-rentrée également pour Gilles Coffre, le principal du collège d'Ancy-le-Franc, qui a accueilli une dizaine d'élèves chaque jour cette semaine. © Radio France - Lucas Archassal

Les élèves présents cette semaine ont tous été volontaires ou fortement convaincus par les parents, confie Gilles Coffre : « Nous l'avons proposé à l'ensemble des élèves de l'établissement, tous niveaux confondus. Ceux qui ont répondu sont fortement des élèves de sixième et de cinquième parce qu'ils sont moins timides et qu'ils acceptent certainement de perdre un peu de temps de vacances ou de gagner un peu de temps d'école. Je préfère cette formulation. »

Une continuité pédagogique pour rassurer les élèves à une semaine de la rentrée

Qu'est-ce qui pousse ces élèves à revenir en cours une semaine en avance ? Réponse de l'une des professeures volontaires à Ancy-le-Franc, Valérie Asensio : « Ils reviennent pour revoir un petit peu les bases dans chaque matière. Ils peuvent apporter des contrôles qu'ils n'ont pas réussis ou des leçons qu'ils n'ont pas comprises. » Une opinion partagée par Alexandre, un élève qui fera sa rentrée mardi prochain en classe de 5e. Pour lui, « _on travaille ici un petit peu plus qu'à la maison_, parce que la maison on n'est pas très motivé, surtout quand on est en vacances. On se remet dans le bain ».

Valérie Asensio, professeure de français au collège de la Chènevière des arbres à Ancy-le-Franc, s'est portée volontaire pour enseigner en cette pré-rentrée. Elle explique le principe des "Vacances apprenantes".

Autre intérêt de cette pré-rentrée : rassurer les élèves à une semaine de la reprise intensive des cours. Valérie Asensio nous explique : « L'idée, c'est aussi de faire en sorte que les élèves soient rassurés, qu'ils soient en confiance et qu'ils appréhendent la rentrée de façon sereine. » Les professeures remarquent l'inquiétude chez certains. « Ils se demandent s'ils vont devoir porter le masque toute la journée ? S'ils pourront bouger en classe ? » 

Ambiance chaleureuse à quelques jours de la rentrée

Pas question d'opérer cette pré-rentrée sur le même rythme que celle de mardi prochain. « C'est bon enfant. Il y a une petite pause d'un quart d'heure. Ils sont dans la cour, ils retrouvent leur univers », sourit Valérie Asensio. Il faut dire qu'ici à Ancy-le-Franc, le collège accueille moins de 200 élèves et c'est « une petite structure, un peu comme un cocon familial », précise l'enseignante de français.

Elissandre fera sa rentrée la semaine prochaine en classe de 5e. Pour elle aussi cette pré-rentrée se fait sous le signe de la tranquillité. « Ça permet aussi de revoir nos camarades de classe. Et puis c'est bien parce qu'au début, j'avais peur de tomber sur des enseignants pas très gentils, mais là c'est bien parce qu'elles sont sympas. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess