Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Première au Pays Basque : une école de la deuxième chance lancée à Bayonne

-
Par , France Bleu Pays Basque

Une école de la deuxième chance crée au Pays Basque. C'est une première. En novembre, l'établissement accueillera des "décrocheurs" sortis du système scolaire âgés de 18 à 25 ans.

-

Pays Basque, France

L'école de la deuxième chance lancée au Pays Basque est le 149ème établissement de ce type crée en France. On y formera des jeunes de 18 à 25 ans. Des personnes en manque de formation qui ont "décroché" "ceux qu'on surnomme les invisibles" avoue Thierry Lescure, directeur départemental de Pôle Emploi.

Ils ont une vraie volonté de se saisir d'une seconde chance — Thierry Lescure, directeur départemental Pôle Emploi

Le directeur départemental de Pôle Emploi, Thierry Lescure

L'école de la deuxième chance n'est pas payante. Elle est gratuite et permet des formations rémunérées de 330 à 650 euros par mois. Celle du Pays Basque est financée par la Région, l'Etat et le Département. Ses promoteurs la destine aux décrocheurs, sans diplômes, sans qualification, sortis du système scolaire depuis un an.

C'est une formation sur mesure — Madjid Boubaaya, directeur de l'école

Le directeur de l'école de la deuxième chance de Bayonne, Madjid Boubaaya - Radio France
Le directeur de l'école de la deuxième chance de Bayonne, Madjid Boubaaya © Radio France - Jacques Pons

Le directeur de l'école de Bayonne, Madjid Boubaaya

C'est ici, au 84 avenue de la légion Tchèque qu'ils tenteront de raccrocher les wagons. Les chiffres sont implacables : pour un étudiant en bac+2 le taux de chômage sera en moyenne de 5%. Pour une personne sans rien, 20% de chômeurs. On en compte 120 000 chaque année en  France. 

Une opportunité dans un contexte de reprise économique

Or nous nous trouvons dans un contexte de reprise d'activité économique. Ici, dans le département des Pyrénées Atlantiques, le taux de chômage est de 7%. 8% dans la région Nouvelle Aquitaine. Plusieurs sociétés s'associent avec l'école du Pays Basque : Ikea, le groupe Eiffage, Agour et le centre commercial BAB2. 

Les créateurs de l'école Bayonnaise espèrent accueillir une quinzaine de décrocheurs dès le mois de novembre. Un peu plus de 80 l'année prochaine. L’établissement de Bayonne est la deuxième école de ce type lancée dans le département après celle de Mourenx. Une troisième suivra à Pau l'année prochaine. 

Ça m'a permis de trouver le métier qui me plait — Alexandre, 20 ans

Alexandre a trouvé sa voie - Radio France
Alexandre a trouvé sa voie © Radio France - Jacques Pons

Le témoignage d'Alexandre, le jeune béarnais a su trouver sa voie

Ces structures ont été lancées par Edith Cresson en 1995 (quand elle était commissaire européen à l'enseignement). Depuis, 149 de ces écoles ont été lancées en France. Neuf nouvelles le seront d'ici 2022. Car leur recette fonctionne : 60% des personnes qui en sortent au bout de huit à un an (on peut aller (très rare) jusqu'à 40 mois de formation) trouvent une activité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu