Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Une question posée par erreur dans un sujet du bac d'un lycée de Bayonne

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Alors que la réforme du baccalauréat continue d'être très contestée, une question a été posée par erreur ce mardi dans un sujet d'histoire-géographie d'un lycée bayonnais.

Le lycée Largenté est un établissement privé de Bayonne.
Le lycée Largenté est un établissement privé de Bayonne. © Radio France - Jacques Pons

C'est une histoire qui tombe mal. Alors que les élèves de première de toute la France passent pour la toute première fois les épreuves en contrôle continu de la nouvelle formule très contestée du baccalauréat, une question a été posée, par erreur ce mardi, dans un sujet d'histoire-géographie du lycée Largenté de Bayonne.

Cette question n'avait en effet pas encore été abordée en classe par la centaine de lycéens qui planchaient sur l'épreuve. Ils n'ont donc pas pu y répondre.

"Les élèves ne seront pas pénalisés"

Le chef d'établissement, Philippe Mayté, a envoyé un mail aux parents d'élèves afin de présenter ses excuses. "Suite à une erreur de codification du sujet proposé [...], explique-t-il, les élèves ont été interrogés sur un sujet de géographie portant sur une question pas encore étudiée en classe. Nous nous rapprochons des services du rectorat afin d'avoir les instructions à suivre, sachant que les élèves ne seront pas pénalisés par cette situation", assure-t-il.

L'établissement explique par ailleurs qu'il s'agit d'une erreur interne, qui n'a donc rien à voir avec la réforme du baccalauréat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu