Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

EN IMAGES - Une finale pleine de tolérance et d'esprit d'équipe pour le Cross National de l'UNSS à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Ils étaient 2 000 collégiens et lycéens, venus de toute la France, à braver le froid rémois pour cette finale du Cross National de l'UNSS organisée à Reims ce samedi. Une course pour tous, adaptée à chacun et révélatrice de l'engouement des jeunes pour le sport scolaire.

Le début de la finale s'est fait sous le brouillard
Le début de la finale s'est fait sous le brouillard © Radio France - Stéphane Maggiolini

C'est sur un hippodrome parsemé de givre (-3°C) que s'est tenue la finale du Cross National de l'UNSS à Reims (Marne) ce samedi. Ils étaient 300 000 au départ, il n'étaient plus que 2 000 jeunes qualifiés pour disputer cette dernière course sous le regard rassurant et motivant de Renaud Lavillenie, champion olympique, triple champion du monde de saut à la perche et ambassadeur de l'Union Nationale du Sport Scolaire.

Le concept de "sport partagé" au cœur de la course

Venus de toute la France métropolitaine et d'outre-mer, ces jeunes scolarisés de la 6ème à la terminale, étaient fiers de représenter leur académie. Après le passage au vestiaire, c'est-à-dire les écuries de l'hippodrome, les collégiens et lycéens se sont échauffés puis ont pris le départ des 9 épreuves. "La plus importante pour nous c'est celle du "sport partagé". C'est un concept qui permet non seulement aux jeunes en situation de handicap de pratiquer mais surtout qui fait en sorte que nous soyons sur l'inclusion de ces jeunes. On a donc des relais, avec des distances variables et adaptables -selon les profils- et qui permet à chacun de passer la ligne d'arrivée en même temps", se réjouit Nathalie Constantini, directrice nationale de l'UNSS.

Créer de l’engouement, susciter des vocations

Au-delà de la ligne d'arrivée, les organisateurs, éducateurs, professeurs de sport ont tous les JO 2024 en vue. Le but de ce Cross est de promouvoir le sport scolaire et d'entretenir l'état d'esprit des jeunes athlètes. "On a l'habitude de voir aux Etats-Unis les jeunes à fond avec les couleurs de leur université, ici en France on a un peu moins cette culture. On voit bien que sur cet événement -le cross- ils sont quand même très attachés à leur identité. On a un énorme événement qui arrive dans quatre ans, il faut prendre du temps pour que ça rentrer dans les mœurs. évidemment tous ceux qui sont ici, dans quatre ans, ils seront aptes à participer d'une façon ou d'une autre aux JO. Chaque année, à chaque événement, il faut faire grandir cet esprit sportif et pourquoi pas susciter des vocations", espère Renaud Lavillenie, ambassadeur UNSS.

2000 coureurs sont venus de toute la France pour cette finale, sous les yeux de leurs proches - Radio France
2000 coureurs sont venus de toute la France pour cette finale, sous les yeux de leurs proches © Radio France - Stéphane Maggiolini
La ligne d'arrivée, sur l'hippodrome de Reims - Radio France
La ligne d'arrivée, sur l'hippodrome de Reims © Radio France - Stéphane Maggiolini
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu