Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Bourganeuf, les parents d'élèves se mobilisent contre la fermeture d'une classe

-
Par , France Bleu Creuse

Quelques parents d'élèves de l'école maternelle Camille Riffaterre à Bourganeuf ont appelé à une journée "école morte" ce mardi pour protester contre une possible fermeture de classe dès la rentrée prochaine. Près de 90% des élèves du primaire ont manqué les cours.

Les parents d'élèves se mobilisent pour conserver 5 classes à l'école maternelle
Les parents d'élèves se mobilisent pour conserver 5 classes à l'école maternelle © Radio France - Clément Conte

Les salles de classes sont presque vides. Les cours de récréation ne font aucun bruit. Ce n'est pas un jour férié à Bourganeuf ce mardi 7 mai, mais un appel à une journée "école morte", lancé pour la première fois par quelques parents d'élèves de l'école maternelle Camille Riffaterre. L'une des cinq classes de cet établissement de 76 élèves devrait fermer à la rentrée prochaine, selon la nouvelle carte scolaire dévoilée en février dernier.

Au total, seulement trois enfants étaient présents dans cette école ce mardi, huit à Martin Nadeau et 15 à Marie Curie. "Si le mouvement est autant suivi, c'est qu'il y a une solidarité, confie Emmanuelle, une mère d'élève. Les parents ont compris que cette classe devait rester ouverte."

Car pour cette mère et pour les autres parents, la décision de fermeture est incompréhensible : "Il n'y a aucun sens à fermer ici. Il y a eu une baisse des effectifs cette année, c'est sûr. Mais pour la rentrée prochaine, on a déjà plus d'inscrits." Une version confirmée par les enseignants. L'école maternelle a déjà 80 inscriptions pour septembre 2019. 

Encore plus d'élèves dans les classes

Si cette classe devait fermer, les salles de cours seraient un peu plus remplies. Une vingtaine d'élèves par classe. "Ça sera plus difficile pour les professeurs des écoles, souligne Pauline, une mère d'élève. Surtout pour l'apprentissage des enfants. Ils demandent beaucoup d'attention, ils ne sont pas autonomes pour beaucoup de choses. Je trouve ça très compliqué." 

Selon les enseignants, la classe pénalisée en cas de fermeture serait celle des tout-petits, spécifique aux établissements du Réseau d'éducation prioritaire, comme cette maternelle. L'accueil des enfants âgés de moins de 3 ans deviendrait problématique, voire impossible.

Les parents d'élèves sont prêts à continuer les actions comme celle de ce mardi. De son côté, l'inspection académique indique que rien n'est totalement figé. Les effectifs réels de la rentrée 2019 seront analysés en juin. Si les chiffres sont assez convaincants, un nouveau comptage pourrait être effectué et la classe sauvée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu