Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Une journée pour sensibiliser les élèves de 5e aux réseaux sociaux

jeudi 4 octobre 2018 à 18:46 Par Fiona Moghaddam, France Bleu Paris

Sensibiliser les plus jeunes à leurs droits et devoirs. C'est le but de la "journée du droit", lancée cette année par le ministère de l'Éducation nationale. Dans l'académie de Créteil, 34 établissements ont décidé d'y participer.

Deux avocats parisiens sont intervenus pour évoquer les réseaux sociaux avec une classe de 5e à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis)
Deux avocats parisiens sont intervenus pour évoquer les réseaux sociaux avec une classe de 5e à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis) © Radio France - Fiona Moghaddam

Villetaneuse, France

Une journée du droit pour sensibiliser les élèves à leurs droits et devoirs. La première édition, ce jeudi, a eu pour thème les réseaux sociaux. Dans l'académie de Créteil, 34 établissements ont décidé d'y participer. C'était notamment le cas au collège Jean Vilar de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis). 

Deux avocats parisiens sont venus discuter avec une classe de 22 élèves de 5e. Ensemble, ils ont passé en revu les réseaux sociaux utilisés par les jeunes. "Snapchat" et "YouTube" sont de loin les plus populaires. Quasiment tous les élèves de cette classe ont un téléphone portable et sont inscrits sur un réseau social ou plusieurs. "J'envoie des messages à mes amis, je poste des photos", une utilisation basique mais qui implique des règles. "Savez-vous qu'en vous inscrivant sur Facebook par exemple vous signez un contrat ? Que l'âge requis pour s'inscrire sur la plupart des réseaux sociaux est de 13 ans minimum?", demande l'avocate Linda Sayah.Des questions que ne se posent pas vraiment ces élèves qui ont "presque 13 ans" répondent-ils aux avocats. 

En moyenne, ils passent une heure et demi à deux heures par jour sur les réseaux mais le but de cette intervention des avocats n'est pas de "juger ni de sanctionner" prévient Linda Sayah.  "Si on intervient aujourd'hui, c'est dans l'objectif de vous informer. On vous informe de règles qui peuvent vous protéger de vous-même et de vos camarades", a expliqué l'avocate à son arrivée. 

Après deux heures de discussion et un petit exercice de mise en situation, la classe semble avoir compris la leçon. "Il faut faire attention, il y a beaucoup de personnes qui font du mal aux personnes, surtout le cyber-harcèlement" explique Jessica, sa camarade Lina ajoute, "il ne faut pas tout divulguer sur les réseaux sociaux, il y a des choses qui peuvent blesser". 

Une sensibilisation et une prévention nécessaire pour Linda Sayah qui estime que "le contrôle est limité, que ce soit au niveau technique, au niveau des parents et au niveau des établissements". Les élèves qui ont déclaré, pour la plupart, que leurs parents étaient au courant de leur présence sur les réseaux sociaux mais tous ne vérifient pas ce qu'ils y publient tous les jours. 

Cette "journée du droit" a vocation à se pérenniser et pourrait concerner les autres niveaux du collège pour les prochaines éditions. 

Les élèves de Villetaneuse ont pu discuter de leurs droits et devoirs sur les réseaux sociaux avec des avocats