Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Une pétition contre le lycée tout numérique à Nancy

Dans la foulée du lycée Kléber de Strasbourg, un collectif d'enseignants de Nancy lance, à son tour, une pétition contre le projet d'équipement des élèves en ordinateurs portables personnels. A Nancy, les lycéens eux-mêmes sont plutôt critiques.

Dans le Grand Est, une centaine de lycées expérimentent déjà le tout numérique
Dans le Grand Est, une centaine de lycées expérimentent déjà le tout numérique © Maxppp - Thierry GACHON/PHOTOPQR

Grand Est, France

Gaspillage, danger pédagogique, menace écologique... Le "collectif d'enseignants consternés" du lycée Henri Poincaré à Nancy multiplie les critiques contre le plan Lycée 4.0 de la Région Grand Est

L'année prochaine, tous les élèves de seconde des dix départements de la région Grand Est doivent être équipés d'un ordinateur portable personnel. Objectif : remplacer les livres et faciliter le travail à domicile. Les lycéens garderont l'ordinateur pour la suite de leur scolarité.

"Le tout numérique à l'école est une mauvaise idée", selon un professionnel de santé, membre du groupe nancéien à l'origine d'une pétition circulant sur.... internet. Cette orthophoniste, qui constate des troubles cognitifs récurrents chez les ados trop branchés, estime "dangereux de généraliser les écrans dans l'Education nationale".

L'assemblée du Grand Est a prévu d'équiper les 218 000 lycéens de la région. - Radio France
L'assemblée du Grand Est a prévu d'équiper les 218 000 lycéens de la région. © Radio France - Jean-François Fernandez

L'expérimentation de ce plan, entamée en 2017, concerne à présent une centaine de lycées de la région. "Je connais des copains d'autres lycées qui me disent que certains passent leur temps à jouer sur les ordinateurs pendant les cours", remarque cette élève de seconde du lycée Poincaré. 

Dans cet établissement nancéien, les professeurs s'inquiètent de l'arrivée des machines à la rentrée prochaine, étape prévue de la généralisation du dispositif dans toute la Région.

A Nancy, la pétition du collectif des "consternés" a réuni près d'un millier de personnes en quelques jours. Des professeurs et des parents d'élève craignent une augmentation des addictions aux écrans, et des inégalités nouvelles entre les familles qui savent réguler et les autres. "Si chaque lycéen doit travailler sur son ordinateur personnel chez lui, comment poser les limites ?", interroge notamment le texte de la pétition.

Des arguments pédagogiques et... écologiques

Les enseignants doutent de l'intérêt pédagogique de ce plan Lycée 4.0. 

Le collectif nancéien souligne que certains experts affichent leur prudence. Ainsi, le professeur Stanislas Dehaene, proche du ministre de l'Education nationale, estimait récemment, lors d'un colloque de chercheurs, que l'équipement en numérique "dont sont très friands les conseils régionaux et les mairies, se fait de façon désordonnée, sans but pédagogique".

Des arguments écologiques alimentent aussi les critiques. Une enseignante trouve "étrange de prétendre respecter l'environnement et, en même temps, d'engager une dépense énergétique considérable", en équipant 218 000 lycéens avec des ordinateurs portables.

Témoignages de lycéens à écouter :

Le "tout numérique" nourrit les discussions entre élèves devant le Lycée Poincaré à Nancy

Entretien avec une porte-parole du collectif contre le 4.0 à Nancy

Manon Didry, porte-parole du collectif du lycée Poincaré, interrogée par Mathieu Barbier

La Région Grand Est,dans une délibération du 26 avril 2019, en commission permanente, a programmé près de 53 millions d'euros pour le numérique dans les lycées. L'enveloppe globale doit payer l'ensemble des infrastructures et services informatiques. Sur ce total, la partie "équipements numériques des familles" représente une somme de près de 39 millions d'euros