Éducation

Une prof nantaise en lice pour devenir la meilleure enseignante du monde

Par Aurélien Tiercin, France Bleu Loire Océan et France Bleu mercredi 28 décembre 2016 à 17:30

Marie-Hélène Fasquel, première française à atteindre ce niveau !
Marie-Hélène Fasquel, première française à atteindre ce niveau ! - Global Teacher Prize foundation

Elle est la première représentante de la France dans le top 50 du Global Teacher Prize ! Marie-Hélène Fasquel, professeure de littérature américaine au lycée Nelson Mandela de Nantes, est récompensée pour son investissement auprès des élèves et ses méthodes innovantes comme la pédagogie inversée.

Elle ne s'arrête jamais, ou si peu. "Si les élèves font un débat en classe par exemple, je leur demande de remplir un petit google doc avec leurs idées que je corrige et je leur envoie via une dropbox sur internet. Tous mes cours sont sur diaporama. Les devoirs surveillés sont aussi corrigés, annotés et mis en commun sur le net pour que tout le monde puisse progresser". Marie Hélène Fasquel a beaucoup d'idées et d'énergie pour stimuler ses élèves.

Je travaille souvent de 6h du matin à minuit mais c'est une passion. C'est d'ailleurs la seule source de dispute dans mon couple, mais je sais aussi m'arrêter !" - Marie-Hélène Fasquel, professeure de littérature américaine

Marie-Hélène Fasquel reçoit la visite de la ministre de l'éducation dans sa classe en 2016 - Aucun(e)
Marie-Hélène Fasquel reçoit la visite de la ministre de l'éducation dans sa classe en 2016 - Marie-Hélène Fasquel

La pédagogie inversée, une méthode innovante

Son investissement lui a déjà permis d'être récompensée par le passé. En 2014, elle remporte avec une de ses classes de l'époque dans un lycée de Lille le prix européen de l'innovation pédagogique, remis par Microsoft pour un projet sur l'écriture de nouvelles. Si Marie-Hélène Fasquel travaille aujourd'hui à Nantes dans un lycée réputé, en section internationale, c'est dans un établissement du Nord à Lille, où le décrochage scolaire était important, qu'elle a fait évoluer sa manière d'enseigner. "J'ai notamment mis en place la pédagogie inversée. Mais attention, ce n'est pas moi qui l'ai inventé !".

La professeure préfère rester modeste mais peu en Europe ont osé se lancer dans cette aventure. La pédagogie inversée est née aux Etats-Unis en 2007. "Le prof partage ses sources à la maison puis les élèves se rendent en classe pour les mettre en application". En somme, les cours se font à la maison, ce qui permet à l'élève de travailler aussi longtemps que nécessaire le cours, et les exercices se font en classe. Et le système fonctionne très bien chez les bons élèves mais pas que : "Dès que vous stimulez la créativité des élèves, que vous les impliquez, ils sont plus motivés. C'est en tout cas ce que j'ai constaté depuis 18 ans". Et pour ceux qui seraient tentés de ne pas travailler à la maison ? "Je ne m'y attendais pas mais comme les élèves travaillent en groupe, ils s'auto-disciplinent. S'il y en a un qui ne suit pas, ce sont ses camarades qui râlent et pas moi !"

Une prime d'un million de dollars pour le meilleur prof du monde

Marie-Hélène Fasquel en plein exercice avec ses élèves - Aucun(e)
Marie-Hélène Fasquel en plein exercice avec ses élèves - Marie-hélène Fasquel

Si jamais c'était moi qui remportait le million de dollars, mais je n'y crois pas une seconde, j'aimerais investir dans la lutte contre le décrochage scolaire" - Marie-Hélène Fasquel, enseignante investie !

Marie-Hélène Fasquel utilise également le numérique pour mettre en relation ses élèves et les auteurs. Dernièrement, sa classe a pu échanger sur Skype avec une auteure américaine de romans fantaisie pour adolescents et prochainement ce sera avec un professeur indien. "C'est un moyen de montrer aux jeunes que derrière une oeuvre il y a une personne qui veut faire passer un message, qui veut échanger".

Grâce à son énergie et à son investissement, la Nantaise intègre cette liste de 50 enseignants à travers le monde parmi les meilleurs. C'est même la première fois que la France voit un de ses professeurs arriver à ce niveau. Pour y parvenir, Marie-Hélène Fasquel a dû postuler et passer un petit test sur ses compétences. Désormais, un organisme sera chargé d'aller vérifier sur place le travail de chacun des professeurs. Début février, un Top 10 sera annoncé avant l'élection du gagnant le 19 mars prochain, avec à la clé une prime d'un million de dollars.