Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Opération Barkhane : treize militaires français morts au Mali

Une quarantaine de collégiens isérois assisteront à la cérémonie d'hommage aux militaires morts au Mali

-
Par , France Bleu Isère

Une quarantaine de collégiens isérois sont partis ce dimanche matin de Varces, direction Paris. Ils assisteront à l'hommage national aux treize militaires français morts au Mali, qui aura lieu à 15h lundi aux Invalides.

Les 39 collégiens qui assisteront à la cérémonie aux Invalides lundi, avec leurs accompagnateurs, et les porte-drapeaux.
Les 39 collégiens qui assisteront à la cérémonie aux Invalides lundi, avec leurs accompagnateurs, et les porte-drapeaux. © Radio France - Elisa Montagnat

Des élèves issus des villes de résidence des soldats morts au Mali assisteront à la cérémonie d'hommage aux Invalides lundi à 15h. Parmi eux, une quarantaine d'élèves de troisième isérois. Ce sont le ministère de l'Éducation nationale et l'Élysée qui ont demandé à deux collèges du département de constituer un comité pour s'associer à cette commémoration.

Des élèves sensibilisés, et concernés par le sujet

Vingt-quatre viennent du collège Jules Verne de Varces, car six soldats de la 27e Brigade d'Infanterie de Montagne, basée à Varces, font parti des militaires morts au Mali. Avec eux, quinze élèves de la classe "Défense et Sécurité Globale" du collège Lionel Terray de Meylan. Cette classe est jumelée avec le 93ème RAM - régiment d’artillerie de montagne - dont est issue le maréchal des logis chef Jérémy Leusie, une des victimes. Ces collégiens sont donc, pour la plupart, concernés par le sujet. 

Les collégiens isérois sont partis ce dimanche matin pour Paris sous une pluie battante, mais avec le sourire.
Les collégiens isérois sont partis ce dimanche matin pour Paris sous une pluie battante, mais avec le sourire. © Radio France - Elisa Montagnat

Laure par exemple, habite dans une caserne. Son père est militaire : "Je sais très bien que se sera dur la cérémonie, mais mon père connaissait un des soldats décédés et j'aimerais voir sa famille, lui présenter mes condoléances." Pour Lou : "On y va pour montrer notre soutien à toutes ces personnes qui se battent pour nous et qui se sont battus pour nous". Adrien, lui, veut devenir militaire, et ce qu'il s'est passé au Mali n'a pas entaché sa motivation : "Ça ne me fait pas peur parce que ça arrive rarement... Et puis, je suis prêt à prendre le risque."

D'habitude, c'est très dur de faire en sorte que les jeunes s’intéressent à ça.

Les collégiens isérois sont accompagnés par deux agents de l'Office National des Anciens Combattants, et treize porte-drapeaux, dont Rachid Soltani, ancien du premier régiment des chasseurs parachutistes : "C'est notre devoir de faire attention que les jeunes se sentent concernés par les militaires qui sont en action dans plusieurs pays, et que le souvenir de mémoire des anciens combattants soit honoré, que ça perdure. D'habitude, c'est très dur de faire en sorte que les jeunes s’intéressent à ça."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess