Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Une rentrée 2020 inédite mais sereine" pour la rectrice de l'académie de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Malgré le contexte sanitaire marqué par la crise du coronavirus, la rectrice de l'académie de Limoges promet "une rentrée sereine" pour les élèves et enseignants de la Haute-Vienne, la Corrèze et la Creuse. Anne Laude a fait le point sur la situation ce vendredi.

Les salles de classes de l'académie de Limoges sont prêtes pour accueillir de nouveau les élèves.
Les salles de classes de l'académie de Limoges sont prêtes pour accueillir de nouveau les élèves. © Radio France - Nathalie Col

C'est la dernière ligne droite avant la rentrée. Dans l'académie de Limoges, près de 11.000 enseignants et personnels de l'Education Nationale sont concernés et environ 112.000 élèves s'apprêtent à reprendre leur cartable. Ce sera "une rentrée inédite mais sereine" assure Anne Laude la rectrice de l'académie, qui a fait le point ce vendredi sur le protocole sanitaire et les enjeux pédagogique de cette nouvelle année.

Règles assouplies pour la distanciation physique

Depuis le nouveau protocole sanitaire dévoilé mercredi, les élèves savent déjà qu'ils devront porter un masque dès le collège, y compris pendant les récréations à l'extérieur. Le masque sera obligatoire aussi pour tous les enseignants et personnels dès la maternelle. En revanche, "la distanciation sociale, si elle ne peut pas être respectée, n'est pas une exigence systématique" indique Anne Laude. En clair, les élèves peuvent à nouveau retrouver tous leurs copains dans la cour de récréation, même s'ils ne sont pas dans la même classe. Les groupes vont aussi se croiser, voire se mélanger,dans les couloirs ou à la cantine. 

Pour les internats, les chambres seront "quand c'est possible partagées par des élèves d'une même classe" ajoute la rectrice. Les établissements sont aussi invités, là encore "quand c'est possible", à limiter quand même le brassage des élèves, mais pour résumer, chacun fera comme il peut. Et si un cas suspect ou avéré de coronavirus se présente, ce sont à la fois le rectorat, l'agence régionale de santé et la préfecture qui décideront d'une éventuelle fermeture de classe ou d'établissement.

Des moyens supplémentaires liés à la crise sanitaire

Sur le plan pédagogique, la priorité de cette rentrée sera de faire le point sur le niveau des élèves après cinq mois où se sont succédés le confinement, une reprise des cours très partielle, puis les vacances d'été. En plus des évaluations déjà obligatoires en  CP, CE1 et 6ème, tous les autres niveaux y auront droit aussi d'une manière ou d'une autre. La rectrice assure que plusieurs dispositifs sont prévus pour un accompagnement personnalisé des élèves, en fonction des besoins. Plus de de 8.600 heures supplémentaires ont ainsi été débloquées pour l'académie de Limoges. 25 postes d'enseignants ont aussi été crées pour les maternelles et primaires et 22 autres pour les collèges et lycées ajoute Anne Laude. Des rallonges exceptionnelles directement liées à la crise sanitaire, mais qui ne suffisent pas à rassurer pleinement les syndicats d'enseignants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess