Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Une rentrée avec la crainte du coronavirus à l'IUT d'Auxerre

-
Par , France Bleu Auxerre

Environ 500 étudiants font leur rentrée cette semaine à l'IUT d'Auxerre (Yonne). D'une spécialité à l'autre les conditions sont très différentes même si l'objectif reste le même : éviter un foyer de coronavirus en retournant à une vie universitaire aussi normale que possible.

A l'IUT d'Auxerre tous les étudiants n'auront pas cours de la même façon, pour une partie d'entre eux, les études se feront en grande partie à la maison.
A l'IUT d'Auxerre tous les étudiants n'auront pas cours de la même façon, pour une partie d'entre eux, les études se feront en grande partie à la maison. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Les étudiants font aussi leur rentrée à Auxerre (Yonne). Ils sont un peu plus d'un millier en tout dans la capitale icaunaise, dont un peu plus de la moitié à l'IUT d'Auxerre, dépendant de l'Université de Bourgogne .  D'une filière à l'autre l'année va être très différente pour les étudiants entre cours en présentiel, à distance ou par visioconférence. 

Certains étudiants auront cours... à la maison !

Premiers à faire leur rentrée, les étudiants de DUT, Diplôme Universitaire de Technologie. Ils sont environ 500 répartis sur trois filières : génie civil et construction durable, réseaux et télécommunications, techniques de commercialisation. Tous ne suivront pas les cours dans un amphithéatre ou une salle de classe. C'est particulièrement le cas des étudiants en techniques de commercialisation, trop nombreux et dont l'activité, tertiaire se prête le plus au travail à distance, " ils feront ici seulement les travaux pratiques " explique Patrick Danaudière, le directeur de l'IUT. En génie civil cela se fera en fonction des matières tandis que les étudiants en réseaux et télécommunications seront les plus souvent présents sur le campus des Plaine de l'Yonne.

Sur le campus et dans les bâtiments les règles sanitaires sont rappelées aux étudiants : le masque est obligatoire, le gel hydroalcoolique à disposition.
Sur le campus et dans les bâtiments les règles sanitaires sont rappelées aux étudiants : le masque est obligatoire, le gel hydroalcoolique à disposition. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

A l'IUT des cours adaptés aux conditions sanitaire : visioconférence et petits groupes 

Cela ne signifie par pour autant qu'ils vivront une année "normale". Dès ce premier jour ils ont été divisés en deux groupes. Une première moitié assiste, dans l'amphithéatre, à une rentrée masquée mais presque classique avec les consignes générales sur l'année à venir. Pendant ce temps, l'autre partie de la promotion découvre ce qui sera son quotidien. A l'étage, justement, c'est un peu deux salles, deux ambiances. Pour respecter au mieux la distanciation sociale, le professeur fait cours dans deux salles à la fois grâce à un système de visioconférence. " On est dans deux salles différentes et le professeur nous parle, entre guillemets, à travers un haut-parleur." explique Sacha. la jeune fille n'est pas déstabilisée par ces conditions d'enseignement "étant donné qu'il vient assez régulièrement dans la salle ça ne m'inquiète pas plus que ça".

Les élèves de première année en réseaux et télécommunication sont divisés en deux groupes. Si besoin les professeurs peuvent faire cours dans deux salles différentes grâce à de la visioconférence.
Les élèves de première année en réseaux et télécommunication sont divisés en deux groupes. Si besoin les professeurs peuvent faire cours dans deux salles différentes grâce à de la visioconférence. © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Se préparer à un possible reconfirment 

Les groupes n'auront pas cours ensemble et en ce premier jour à l'IUT les étudiants ont dû installer et paramétrer les logiciels sur leurs ordinateurs personnels. Une mesure "au cas où" explique Jean-Luc Deprez, responsable du département réseaux et télécommunications à l'IUT d'Auxerre. " La crainte, c'est qu'un groupe, qu'un ou plusieurs étudiants soient dépistés positifs au coronavirus et qu'on soit obligé de mettre en quatorzaine le groupe" détaille-t-il. En divisant les étudiants en groupes l'équipe pédagogique espère ainsi limiter une éventuelle propagation du coronavirus, et avec les logiciels installés, permettre la continuité pédagogique.

C'est nettement mieux que de faire des cours à distance comme au printemps dernier. De leur côté c'était assez difficile et pour nous assez frustrant - "Christine Zimmer, enseignante

L'objectif de cette rentrée c'est, bien sûr, de contenir le risque sanitaire mais aussi de retrouver une forme de "normalité" car rien ne remplace le cours en présentiel à l'IUT souligne Christine Zimmer, une enseignante "  C'est nettement mieux que de faire des cours à distance comme au printemps dernier. De leur côté c'était assez difficile et pour nous assez frustrant". Après les premières et deuxièmes années de DUT, ce sera au tour des élèves de Licences professionnels de faire leur rentrée dans deux à trois semaines. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess