Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Une semaine de ponts déguisée en vacances au mois de mai

lundi 23 avril 2018 à 9:15 Par Florent Le Saux et Fabien Le Dû, France Bleu Provence

Les vacances de printemps qui viennent de démarrer dans la zone B durent deux semaines... en théorie. En réalité, de nombreux élèves feront l'école buissonnière la semaine suivante, celle des ponts du 8-Mai et du jeudi de l'Ascension. Les établissements scolaires risquent de sonner creux.

Il faut s'attendre à de nombreux absents dans les établissements scolaires pendant la semaine qui suit les vacances de printemps
Il faut s'attendre à de nombreux absents dans les établissements scolaires pendant la semaine qui suit les vacances de printemps © Maxppp - Stéphane Guiochon

Aix-en-Provence, France

De nombreux veinards ne verront pas le portail de leur établissement scolaire avant... le lundi 14 mai. Robin, un petit Aixois, nous donne le programme de ses trois semaines de "vacances" : _"La première semaine, je vais à la mer ; la deuxième c'est trois jours à Rome, et la troisième je monte à Paris."  Robin est loin d'être un cas isolé. Pascal Piétri, directeur de l'école Sextius à Aix, le sait bien mais il prévient : "Normalement, l'école sera obligatoire le lundi 7 et le vendredi 9 mai. Les élèves qui ne seront pas là devront justifier leur absence."_ 

Absentéisme en vue

Pascal Piétri ne s'attend pas à voir grand monde dans la foulée des vacances de printemps : "On s'adaptera en fonction du nombre d'élèves. Il n'y aura pas d'évaluations mais plutôt du soutien et de la remise à niveau. Mais il aurait fallu décaler les vacances d'une semaine, ça aurait permis d'éviter cette période d'alternance école-congés." 

Cela dit,  tous les parents ne peuvent pas se permettre de poser trois semaines de congés !  Vanessa par exemple mettra ses deux enfants à l'école : "À la rentrée le 7 mai, ils iront en classe les jours où il y a école."