Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Une trentaine d'élèves suivent l'option langue des signes depuis la rentrée au lycée de la Sagesse

-
Par , France Bleu Nord

L'établissement proposait déjà un atelier, mais le proviseur a décidé de passer à la vitesse supérieure avec cette option. Une option très rare dans la région qui est un véritable atout pour les lycéens qui se préparent à des carrières dans le paramedical ou le social.

Les élèves disent bonjour en langue de signes
Les élèves disent bonjour en langue de signes © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

Dans ce cours on n'entend pas une mouche voler, le rêve pour un professeur, mais surtout une volonté de l'enseignante Cathy Lefebvre de tout faire en langue des signes  pour que ses élèves, uniquement des filles, s'imprègnent totalement de cette culture "différente".

Pendant 3 ans, les élèves vont apprendre à communiquer avec les sourds et malentendants 3 heures par semaine avant de passer une épreuve au bac. Un vrai plus sur le CV de nombreuses élèves qui se destinent pour la plupart à des carrières d'éducateurs, d'infirmières comme Yamina

c'est toujours un plus de parler plusieurs langues, ça devrait être naturel

Lalie elle veut travailler avec des enfants handicapés, mais la jeune fille pense aussi au présent 

Quand on rencontre des personnes malentendantes, on se retrouve au dépourvu, à pas savoir leur parler, ce cours c'est donc très bien, ça devrait se développer

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

L'option a crée des envies dans les sections professionnelles,  Jean-Baptiste Gros le chef d'établissement a donc décidé de proposer des ateliers sur le temps libre, et puis face à la demande dans le centre de formation, des cours du soir pour les adultes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess