Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Université Rennes 2 : de nouvelles menaces sur les partiels de mars ?

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Après le report des examens du premier semestre à cause de la mobilisation contre la réforme des retraites, certains étudiants craignent que les partiels soient de nouveau annulés. L’université répond que rien n'a été acté.

Blocage de l'université Rennes 2. (Archives)
Blocage de l'université Rennes 2. (Archives) © Radio France - PhotoPQR

"On a de sérieuses craintes. Sur les réseaux sociaux il y a des bruits qui courent que les bloqueurs veulent bloquer la semaine de partiels," Marie est inquiète. Cette étudiante en deuxième année de licence à l'université Rennes 2 a l’impression de vivre un enfer depuis le début du mouvement de contestation contre la réforme des retraites. La fac a été l'objet de blocages, quand ce n'est pas la présidence elle-même qui a décidé de fermer le campus pour éviter des débordements.

Un nouveau report des partiels ?

Après avoir décidé de reporter les examens du mois de janvier, l'université de Rennes 2 a annoncé la tenue des partiels du lundi 2 au samedi 7 mars. Une partie des épreuves doit avoir lieu sur internet. Seulement depuis quelques jours, des rumeurs circulent sur les réseaux sociaux. Elles évoquent un nouveau blocage des examens en signe de protestation. De quoi inquiéter les étudiants déjà pénalisés par le premier report et qui n'en peuvent plus de voir leur université perturbée. "Est-ce que nous allons encore devoir les repasser ? Je suis venu ici pour étudier par pour me battre pour passer mes examens. Pourquoi doit-on se battre contre cela ? Je suis prête à partir l'an prochain parce que ce n'est plus possible de travailler..."

Contactée à ce sujet, l'université affirme que des négociations sont en cours avec les assemblées étudiantes. Aucun report ni annulation n'ont pour le moment été actés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu