Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Valenciennes : la cantine du lycée Wallon déborde, la FCPE dénonce l'inaction de la région

mercredi 9 mai 2018 à 19:39 Par Marc Bertrand, France Bleu Nord

Le lycée professionnel Henri Wallon, à Valenciennes, a été complètement rénové il y a deux ans mais la cantine flambant neuve est trop petite. Beaucoup d'élèves, excédés par la queue, vont manger dehors. Les parents d'élèves dénoncent l'inaction de la région.

Les parents d'élèves ont déployé des banderoles devant l'entrée du lycée Wallon, à Valenciennes, mercredi 9 mai.
Les parents d'élèves ont déployé des banderoles devant l'entrée du lycée Wallon, à Valenciennes, mercredi 9 mai. © Radio France - Marc Bertrand

Valenciennes, France

Les parents d'élèves du syndicat FCPE ont de nouveau manifesté, ce mercredi, devant l'entrée du lycée Wallon de Valenciennes. Ils protestent contre les conditions d'accueil des élèves à la cantine. Le lycée professionnel a été complètement rénové il y a 2 ans pour 23 millions d'euros, financés par la région. Mais avec 400 à 500 places pour 1.700 élèves, la cantine flambant neuve est trop petite!

Moi, j'ai presque complètement arrêté d'aller à la cantine. On mange dehors, des pizzas, des kebabs, ou au Macdo souvent" - Gonelle, élève de terminale

A cause de ce manque de place, les élèves doivent patienter longuement avant de pouvoir se mettre à table. "On se retrouve à faire la queue 40 à 50 minutes, et on n'a plus que 20 minutes pour manger, parce que souvent on n'a qu'une heure de pause le midi", raconte un élève. Certains ne peuvent même pas manger à la cantine, "c'est très vite blindé", explique une autre élève.. 

Des travaux déjà promis pour la rentrée dernière

Les queues interminables à la cantine ont un effet pervers : de plus en plus d'élèves désertent le restaurant scolaire pour aller remplir les kebabs, fast-foods et autres pizzerias du quartier entre midi et deux. C'est un "coût pour la parents, pour les familles et bien sûr un _problème de santé publique_", parce que les enfants se nourrissent de "malbouffe", selon Béatrice Béral, parent d'élève et représentante de la FCPE à Henri Wallon. 

La région avait promis de faire des travaux dans la cantine, et d'aménager les emplois du temps pour fluidifier le passage des élèves. C'était il y a plus d'un an, et il était initialement prévu que les travaux soient terminés à la rentrée 2017. Les parents ont déjà manifesté en octobre dernier. Depuis, un muret a bien été abattu dans la cantine pour fluidifier le passage, mais rien d'autre

Au conseil régional, Monique Huon, qui siège également au conseil d'administration du lycée promet que les travaux et aménagements sont "programmés, et en cours de réalisation". L'élu promet aussi que le problème des files d'attentes interminables sera réglé, au plus tard, pour la rentrée de septembre 2018.