Éducation

Vers une nouvelle réforme de la carte scolaire pour plus de "mixité sociale" ?

Par Julien Baldacchino, France Bleu lundi 19 octobre 2015 à 8:25

La nouvelle réforme viserait à éviter les "collèges ghettos"
La nouvelle réforme viserait à éviter les "collèges ghettos" © Maxppp

Le journal Libération révèle ce lundi matin que la ministre de l'Education nationale s'apprête à expérimenter dans dix départements une nouvelle carte scolaire. Objectif : redessiner les zones pour favoriser la mixité sociale dans les établissements dits "ghettos".

Le gouvernement veut en finir avec le phénomène des "collèges ghettos", qui réunissent presque essentiellement des élèves aux origines sociales modestes. C'est en tout cas ce qu'affirme Libération ce lundi : selon le journal, la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belklacem s'apprête à annoncer une réforme de la carte scolaire favorisant la mixité sociale.

Concrètement, cela signifie qu'il faut redécouper la carte scolaire (on parle de "sectorisation") pour que les établissements scolaires soient rattachés à la fois à des quartiers modestes et populaires et à des quartiers plus aisés. Un comité scientifique serait déjà en train de "scruter à la loupe les quartiers jusqu'à repérer les noms des rues et connaître les catégories socio-professionnelles des habitants", selon les informations de Libération. 

Expérimentation dans dix départements

Le dispositif sera, toujours selon le quotidien, annoncé début novembre et concernera une dizaine de départements. Comme la sectorisation, c'est-à-dire le dessin précis des zones dépendant de tel ou tel établissement, dépend des collectivités territoriales et pas de l'Etat, des représentants du ministère rencontrent des élus volontaires pour mettre en place cette expérimentation.

Bémol : "Quand vous n'avez aucune mixité sociale sur l'ensemble de la ville, vous faites comment ?" se demande Stéphane Troussel, président PS de la Seine Saint-Denis. qui se dit pourtant volontaire à cette expérimentation. A quelques semaines des élections régionales, la mesure pourrait entraîner une levée de bouclier : l'allègement de la carte scolaire est un des thèmes de prédilection de la droite, dont Nicolas Sarkozy avait même fait une promesse de campagne en 2007