Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

VIDÉO - "Les locaux des cantines ne sont pas extensibles" Bruno Ecard, le président de la PEEP 21

jeudi 24 novembre 2016 à 15:06 Par Benjamin Billot, France Bleu Bourgogne

Bruno Ecard, le président de la PEEP 21 était l'invité de France Bleu Bourgogne ce matin pour évoquer la situation dans les cantines de la Côte-d'Or, où il n'y a pas assez de places pour tout le monde.

Bruno Ecard, le président de la PEEP 21, fédération des parents de l'enseignement public de Côte-d'Or
Bruno Ecard, le président de la PEEP 21, fédération des parents de l'enseignement public de Côte-d'Or © Radio France

Beaune, France

À Beaune, 9 familles ne peuvent pas mettre leurs enfants à la cantine le midi, alors qu'elle le souhaiteraient : il n'y a pas de place dans les écoles concernées. La cantine n'est pas un service public obligatoire, les communes ne sont pas tenues d'accueillir tout le monde. Et l'agglo de Beaune fait face, depuis 2009, à une augmentation de 30% des élèves souhaitant aller à la cantine. Impossible de satisfaire tout le monde. Il a donc fallu choisir des familles dont les enfants mangeraient chez eux.

Priorité aux familles dont les deux parents travaillent

L"agglo a décidé de donner la priorité aux familles dont les deux parents travaillent. Pour discuter de ce critère de sélection, nous avons invité Bruno Ecard, président de la PEEP 21. Pour lui, ce critère est le bon:

C'est un critère nécessaire, parce que les deux parents travaillant, ils n'ont pas forcément le choix de rentrer accompagner les enfants le midi sur le trajet de l'école, ou de leur préparer à déjeuner. Donc il faut qu'ils puissent être hébergés à la cantine.

Découvrez notre entretien complet :