Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

VIDÉO - Pays Basque : les parents introduisent cochons et canards dans l'école d'Irissarry

mercredi 10 avril 2019 à 19:47 Par Bixente Vrignon, France Bleu Pays Basque

Les parents d'élèves occupent l'école depuis le 5 avril. Ils ne comprennent pas que l'Education Nationale leur refuse l'ouverture d'une section bilingue. L'école d'Ahaxe-Mendive est venue apporter son soutien

Il faut préserver la langue, autant que les races locales disent les parents
Il faut préserver la langue, autant que les races locales disent les parents © Radio France - bixente vrignon

Irissarry, France

Des cochons de race Kintoa et des canards de race Kriaxera dans la cour de l'école d'Irissarry. Les parents d'élèves qui bloquent l'école d'Irissarry depuis cinq jours ont voulu faire dans le symbole mercredi matin. Il n'y a pas que les races d'animaux locales qui soient en péril, la langue basque a besoin de soutien aussi affirment-ils.

Une nécessité économique à parler la langue basque

Ils occupent l'école parce qu'ils ne comprennent pas que l'Education Nationale refuse l'ouverture d'une filière immersive à la rentrée alors qu'elle remplit tous les critères et que l'opération ne devrait pas coûter un sou à quiconque. Pour Chantal Collado, parente d'élève : "La langue basque ça n'est pas que culturel. Il y a une nécessité économique à pouvoir parler basque pour avoir des emplois dans l'enseignement, le soin, le commercial. Si on n'a pas l'immersion, on prive nos enfants de compétences qui leur seront nécessaires dans l'avenir."

Chantal Collado: "on croit en l'école publique, une école pour tous, pourquoi priver les enfants de la langue basque?"

Assurer deux cours en même temps

Les parents d'élèves bloquent l'école en lâchant des canards et des porcs dans la cour pour demander à l'Inspection d'académie la mise en place d'un projet d'immersion en basque. - Radio France
Les parents d'élèves bloquent l'école en lâchant des canards et des porcs dans la cour pour demander à l'Inspection d'académie la mise en place d'un projet d'immersion en basque. © Radio France - Bixente Vrignon

Les parents d'élèves du RPI d'Ahaxe-Mendive se sont joints à ce mouvement. Dans leur école, l'enseignante doit enseigner en même temps en basque pour les enfants de la filière bilingue, et en français, pour ceux de la filière unilingue, le tout pour un groupe de 28 enfants. Ils dénoncent une "logique de tableaux Excel".

Buraso deliberatuak

Baxe Nafarroko burasoak deliberatuak agertzen dira. Jenofa Bidek bere haurrak baditu Irisarrin eta murgiltze sistema nahi du haientzat. "Ez dugu ulertzen errefusa, jakinez beste eskoletan onartua dela", salatuz ministroaren kokapen "ideologikoa".

Chantal: "Mendiben, erakasleak betan egin beharko du bi hzikuntzetan".