Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

VIDÉO - Rennes : des CRS déployés devant un lycée pour sécuriser les épreuves anticipées du bac

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Les forces de l'ordre sont déployées devant le lycée Victor-et-Hélène-Basch de Rennes ce mercredi 5 février afin de sécuriser l'établissement où se déroulent les épreuves anticipées du baccalauréat des élèves de première. Une manifestation a été organisée sur place.

Des CRS déployés devant l'entrée du lycée.
Des CRS déployés devant l'entrée du lycée. © Radio France - Nina Valette

Scène surréaliste ce mercredi 5 février devant le lycée Victor-et-Hélène Basch de Rennes (Ille-et-Vilaine). Une compagnie de CRS a été déployée devant l'établissement très tôt ce matin afin d'en sécuriser les entrées. Une mesure demandée par le rectorat alors que les épreuves de contrôle continu du baccalauréat doivent se dérouler dans le lycée ce mercredi.

Les perturbations survenues la semaine passée au lycée Bréquigny de Rennes ont poussé l'éducation nationale à organiser les épreuves à Victor-et-Hélène-Basch. Les élèves de première présents sur place ont exprimé leur surprise, voire leur choc face à l'important dispositif de sécurité. "Les élèves passent les épreuves dans le self de 8h à 18h, c'est bien ils vont pouvoir manger devant leur copie," ironise une mère de famille.

Un peu avant 8h, la tension est montée devant l'établissement avec l'arrivée de manifestants, venus pour certains de l'université Rennes 2. "Jean-Michel Blanquer doit voir que les E3C ne se déroulent pas dans des conditions normales," déclare Magalie Icher, président de la fédération des conseils des parents d'élèves d'Ille-et-Vilaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu